Djaffar, président par intérim s’est rendu à la centrale de Voidjou

Le Vice-président en charge de l’énergie Mr Djaffar Ahmed Saïd qui assume l’intérim du Président de la République s’est rendu pour la 5ème fois à la Centrale de Voidjou pour constater de visu l’état d’avancement des travaux du hangar qui devrait abriter les 9 groupes électrogènes d’une capacité de 18 mégawatts qui doivent éclairer l’ensemble de l’île de Ngazidja. 
Devant quelques journalistes, le Président par intérim a affirmé qu’il viendra autant de fois que nécessaire à Voidjou jusqu’à ce que l’île soit éclairé. Il a aussi rappelé que des dispositions sont prises dans les autres îles pour accueillir les groupes électrogènes dans de bonnes conditions.  Selon le Président par intérim, il n’est pas concevable d’investir 6 milliards de francs comoriens et ne pas suivre pas à pas les travaux. D’autant que l’Etat s’est fixé un objectif d’éclairer le pays dans les plus brefs délais.

En plus de  cet investissement d’achat de groupes et de matériels, nous avons investi dans la réhabilitation du hangar, du centre de contrôle et la centrale de distribution. A une question posée par un journaliste sur le fait qu’un des  leaders de l’opposition trouve étrange qu’on ne parle pas de ses efforts pour éclairer le pays, le Président par intérim  a rétorqué en disant, que les efforts des hommes politiques ne seront pas effacés. Mais il est clair que, quoi qu’ils aient  fait, nous avons hérité d’un pays dans l’obscurité et nous tentons avec nos propres moyens, sans l’aide de personne de nous sortir de crise structurelle. Ensuite nous passerons à une autre étape, celle de l’énergie stratégique notamment avec les énergies renouvelables comme le solaire et la géothermie.

Beit Salam

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*