Dossier Sambi – Une mission de l’Ua sur la “tournante” : “Le gouvernement ne lâchera rien”

wpid-screenshot_2015-12-01-09-59-54-1.png

La mission aurait porté sur l’éventuelle candidature de l’ancien président Sambi qui, selon le ministre de l’Intérieur et porte-parole du gouvernement “veut saboter la stabilité retrouvée”. Houmédi Msaïdié a déclaré à la presse que le gouvernement n’allait “rien lâcher”. “Nous maintenons notre position et nous allons tout faire pour préserver la paix et la stabilité dans notre pays”.

image

L’ancien président de la République de Tanzanie, Jakaya Kikwete, a effectué une visite de travail, ce lundi 30 novembre, à Moroni. Selon le ministre de l’Intérieur chargé des élections, Houmed Msaidié, l’ex-président tanzanien a été envoyé par la présidente de la Commission de l’Union africaine (Cua), Nkosazana Dlamini-Zuma, pour examiner la situation par rapport à la question de la tournante aux Comores.

“L’Union africaine a dépêché spécialement l’ancien président Kikwete pour la question de la tournante, notamment, sur l’éventuelle candidature de l’ancien président Sambi qui veut saboter la stabilité retrouvée. Le gouvernement, pour sa part, ne va rien lâcher. Nous maintenons notre position et nous allons tout faire pour préserver la paix et la stabilité dans notre pays”, a déclaré le ministre de l’Intérieur et porte-parole du gouvernement.

Au sortir de la rencontre au ministère des Relations extérieures, la délégation de l’Ua n’a pas fait de déclaration. Selon le ministre de l’intérieur, un compte-rendu sera communiqué à la presse. La mission devait quitter Moroni, hier même.

Jakaya Kikwete a rencontré les anciens présidents Azali Assoumani et Ahmed Abdallah Sambi, le gouvernement, le Vice-président Nourdine Bourhane qui assure l’intérim du président de la République et enfin la communauté internationale.

Cette visite pourrait faire suite aux précédentes rencontres entre le gouvernement et la communauté internationale mercredi et jeudi derniers  après, semble-t-il, la déclaration faite à Mwali par l’ex-président Sambi et selon laquelle il “allait se présenter à la prochaine présidentielle”.

Nassila Ben Ali / Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*