D’où viennent les 500 personnes  qui ont accueilli Azali à Ouani ?

Le président de la République et son gouvernement viennent d’arriver à Anjouan cet après-midi dans le cadre de la journée internationale de la paix qui sera célébrée ce mercredi 10 octobre à Domoni.

Dans le tarmac de l’aéroport de Ouani,  une masse humaine pour accueillir le président de l’Union. Près de 500 personnes étaient mobilisées à l’occasion. Une pratique pourtant bannie par le président de la République lui-même.

Mais quand il s’agit d’Anjouan,  il faut briser les règles même les plus élémentaires. Le but de cette mobilisation forcée est une démonstration de force pour ce régime pour lequel tous les coups sont permis pour voler la vedette à  Sambi dans son fief.

Ce matin,  le directeur de cabinet du chef de l’État avait réuni tous les directeurs des sociétés d’Etat d’Anjouan. Le mot d’ordre a été clair:  il faut une masse humaine à Ouani pour accueillir le président.

Une consigne qui n’était pas de tout repos pour ceux qui l’ont reçue. Mais le défi est relevé surtout que le premier conseiller du président se montrait intraitable:  « nul d’entre vous n’est nommé à l’issu d’un concours mais plutôt par des critères purement politiques. Donc soit vous faites la politique, soit vous dégagez ».

M.Djoumbé/Comores infos 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*