Douanes comoriennes : Nouveau record des recettes trimestrielles

La Direction centrale des recettes annonce le chiffre record de 4 milliards 665 millions kmf pour le 1er trimestre 2019
Rappelons que, pour l’année 2018, L’Administration Générale des Douanes a dépassé les objectifs assignés par le Ministre des Finances et du Budget, avec un taux de 104% soit un montant de 21 milliards 698 millions, Hors taxes uniques sur les Produits pétroliers et le riz ordinaire.

En ce début d’année 2019, marqué par des turbulences et des incertitudes politiques sur le plan national, la sérénité et la stabilité nous viennent des douanes comoriennes.
En effet, pour le 1er trimestre de 2019, l’Administration Générale des Douanes était au rendez-vous, pour ce qui est des recettes à collecter. En effet, malgré que cette période est connue comme période de « vache maigre » et surcroit marquée par le climat électoral, les centres douaniers ont rempli respectueusement leur devoir fiscal.

Ainsi, pour les 03 premiers mois de l’année 2019, la douane a enregistré un record par rapport à la même période pour les 05 dernières années (voir graphique), avec une réalisation de 87,12% par rapport aux objectifs fixés par le Ministère des Finances et du Budget, soit (4 milliards 665 millions) hors taxes uniques sur les produits pétroliers et le riz ordinaire.

Dans une interview avec l’ORTC réalisé le 3 avril 2019, le Directeur Général Adjoint, Chehi Mohamed, a déclaré que « le 1er trimestre a été marqué par de bons résultats. Sur un objectif de plus de 5 milliard, la douane a enregistré 4 milliards 665 millions ».

Selon les données du Receveur central, Zaki Ben Salim, le centre douanier de Moroni port a réalisé 72,96% des recettes, le centre douanier de Mutsamudu 24,29%, le centre douanier de l’aéroport de Hahaya 1,16% et le centre douanier de Fomboni 1.59%.

Le Directeur Général des Douanes, Souef Kamalidini a félicité dans un communiqué interne, l’ensemble des services et les a exhortés à persévérer dans la rigueur et le professionnalisme.

Pour le Directeur Général des Douanes, ces résultats ont été atteints grâce à l’implication de l’ensemble du personnel, qui, au quotidien, accompagnent les opérateurs économiques, recouvrent les droits et taxes et participent à la sécurisation du territoire.

Le communiqué a aussi précisé que la contribution des opérateurs économiques et des commissionnaires en douane a été d’une grande importance. Ces deux dernières années, ces deux principaux partenaires de la douane ont manifesté de la bonne volonté à travailler avec professionnalisme, en intégrant les standards internationaux en matière d’éthique douanière dans les opérations d’importation et d’exportation des marchandises.

Dans la perspective du 2ème trimestre, la douane ambitionne d’atteindre ses objectifs de 6 milliards 371 millions. Cette performance sera le fruit des efforts déployés par la Direction générale des douanes dans la poursuite de ses actions de modernisation.

En ce début d’année, l’Administration générale des douanes a multiplié les initiatives en matière de facilitation des échanges et d’amélioration des outils de contrôle tels que le système du SydoniaWorld et le projet du Guichet Unique, aux fins de disposer dans un proche avenir d’un processus de dématérialisation complète.

Enfin, toujours dans le cadre de la facilitation des échanges et de la sécurisation du territoire, un scanner sera opérationnel au centre de Moroni-Port dans les prochaines semaines. Un autre appareil de même type est aussi prévu pour le Port de Mutsamudu courant 2019.

Service communication
Direction Générale des Douanes

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*