Du débat et du ressentiment: « Quand je dis que le VP Mamadou et les autres trichent »

 Aux Comores, en politique, on aime, ou on haï des hommes politiques, selon l’humeur et les aléas du temps qui passe .On les porte au coeur pour ce qu’ils sont, et jamais pour ce qu’ils font, quand il nous faudra l’effort d’aller chercher au fond des choses, pour étayer les raisons de notre amour ou notre aversion envers eux … . Tout ce qu’il y a de plus basique, et qui ne manque pas en tout individu ..Pourtant, critiquer n’est pas haïr, ni dénigrer son adversaire …
elfatahou
Critiquer c’est trouver des arguments pour apposer à l’action de l’autre, et souvent pour le contredire … ce n’est, un exercice facile, et c’est, peut être pourquoi, beaucoup de ceux qui prétendent rendre un service au débat politique, préfèrent s’absoudre , en se cantonnant à des raccourcis émotionnels ..; Par exemple : Cet homme politique est un voleur ! – Ah oui ? – Il a volé Combien ? – Où ? – Quand ? ça se trouve dans quelle banque à Doubai , ou en France ? ça c’est un travail dur qu’il faut faire avant de l’affirmer, et c’est cela , rendre service à son pays … Bien sûre qu’il a volé ! Mais nous ne voulons pas non plus être d’éternels passifs qui ne nous conteront que seulement de pleurer dans le vide pour accuser à tout va..C’est une attitude dangereuse pour la démocratie .. …
Nous devons aspirer à être des hommes capables d’investigation, et non pas seulement nous permettre de crier dans les rues, sur l’impulsion de quelques leaders de circonstance qui profitent sur notre passivité, et notre propension à répondre sans mesure à toutes les injonctions superficielles infondées d’argument qui justifient notre engagement contre telle ou telle personne, pourvu qu’elle soit du milieu politique, voire, au pire, si elle vient du camp d’en face … Ce n’est pas ainsi rendre à la politique ses lettres de noblesse,ni ainsi rendre service au pays ….
Quand je dis que le VP Mamadou et autres trichent, c’est qu’il me faudrait ensuite, être capable de prouver qu’en dépit des événements concrets qui se sont passés au palais du peuple contre des élus, on ne peut que conclure à la decheanche du sujet en question et sa dangerosité dans un système politique moderne, qui nécessite des méthodes beaucoup plus humaines respectant un minimum d’équité et de droit … … Il ne suffit pas de dire que Mamadou a volé les deniers publiques et l’argent de la citoyenneté parce qu’on ne l’aime pas .. …
Il faut aussi savoir prouver qu’entre le moment où Sambi quittait le pouvoir, et celui dont Ikililou prenait ses fonctions, il y a eu des milliards qui se sont évaporés dans la nature, et dont personne ne sait où ils se trouvent ….Ne serait-ce même que de pouvoir justifier avoir entendu, ou vu à la télé la personne en question, vous produire des arguments incompréhensibles et fallacieux … .Cela vaut, par exemple,pour ceux qui on voudraient opposer à Azali d’avoir détourné 40 millions d’Euros …
Il faut qu’en même temps ils se donnent la peine de pouvoir argumenter que c’est écrit dans un article témoigné par un français dont on se doit d’être capable de citer le nom de Thierry Vircoulon, afin de justifier son affirmation !!! C’est un travail dur et utile que de justifier le propos adressés à l’encontre d’un politiciens, et ça ne manque pas … :..
Voilà ce qui me semble être un vrai travail, pour contredire, opposer un acteur politique et lui assener des vérités… Il a volé, oui ..; Mais , tu connais le chiffre, ou la banque, et qui l’a dit ….Et en plus, souvent, ils le disent eux mêmes !! Alors ;..Cessons les pleurs inutiles, et argumentons pour élever le débat politique National….
El Fatahou SAID YOUSSOUF

 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*