Election présidentielle : Assoumani Aboudou soutient Mouigni Baraka pour le 2e tour

wpid-screenshot_2016-03-09-07-32-06-1.png

Assoumani Aboudou, candidat de la coalition Urango-FNJ, a déclaré soutenir Mouigni Baraka Said Soilihi pour le 2e tour de la présidentielle. Une déclaration qui intervient après l’annonce officielle des résultats par la Cour constitutionnelle.

image

Après la proclamation définitive des résultats des élections présidentielles et des gouverneurs des îles par la Cour constitutionnelle, place au jeu des alliances. Assoumani Aboudou, arrivé en 9e position avec 2,57%, est le premier à se lancer. Dans une annonce officielle, il déclare son soutien à Mouigni Baraka Said Soilihi : « Nous estimons que nous avons une grande responsabilité envers le pays, on ne peut pas s’isoler. C’est ce qui nous a poussé à soutenir Mouigni Baraka pour le 2e tour », a dit Toibrane Houmadi, le représentant des militants du FNJ.

Pour expliquer leur choix, la coalition fait état de programmes et d’idéologies similaires entre les deux mouvements : « Entre Mohamed Ali Soilihi, Azali Assoumani et Mouigni Baraka, ce dernier est celui qui nous inspire le plus confiance », a dit M. Houmadi.

Deux visites ont été effectuées à Anjouan, ceci afin de sensibiliser les électeurs pour leur choix lors du 2e tour. Pour les gouverneurs des iles, la coalition a dit soutenir Hassani Hamadi, le candidat du Cran.

Alors que les résultats de la Cour font l’objet de vives contestations, tant de la part de la société civile que de la part de classe politique, le groupe Urango-FNJ a déclaré se plier à l’arrêt de la Cour.

« Il y a eu des problèmes lors de la proclamation des résultats provisoires par la Ceni mais maintenant, la Haute Cour s’est prononcée. Il n’y a pas d’autre issue », a dit M’madi Ali, le vice-président d’Assoumani Aboudou de Ngazidja. La coalition appelle en retour les organes en charge des élections de rectifier certaines erreurs survenues lors du premier tour des élections.

Mohamed Youssouf / LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*