Élections 2016: Mohamed Said FAZUL, appelle à voter AZALI et SALAMI

wpid-screenshot_2016-05-03-00-40-49-1.png

COMMUNIQUÉ de Mohamed Said FAZUL, gouverneur élu de Mwali.

La Cour Constitutionnelle des Comores a publié hier 30 avril 2016 dans l’après- midi, les résultats définitifs du deuxième tour des élections des Gouverneurs des Ils Autonomes de Mohéli et de la Grande-comore, en même temps qu’elle a ordonné l’organisation dans 13 bureaux de vote à Anjouan d’une élection partielle relative au Gouverneur de cette ile et au Président de l’Union avant le 15 mai 2016, suite aux irrégularités survenues dans ces bureaux lors du scrutin du 10 avril dernier. Cette décision consacre le choix populaire et démocratique de la majorité des mohéliens à mon élection à 63,30% en tant que Gouverneur de l’Ile pour les cinq ans à venir.

Je voudrais exprimer à l’endroit de tous les mohéliens ma profonde gratitude pour leur grande maturité politique et leur sens profond du respect des valeurs démocratiques, des libertés individuelles dans les choix des hommes et des femmes devant présider à leur destinée ainsi que dans la préservation de la paix civile malgré les intimidations de tout genre et les multiples provocations. Mes remerciements s’adressent en particulier à tous mes amis, alliés et électeurs pour la confiance qu’ils viennent de me témoigner et à qui je voudrais assurer avec l’humilité qui a toujours été la mienne, que je tiendrai mes engagements.

image

Et pour les espoirs que nous formulons tous pour le développement de nos iles, Mohéli, Anjouan et Grande-comore et l’avenir de notre pays dans l’unité, la stabilité et la paix, je demanderais à mes compatriotes de l’ile d’Anjouan concernés par le prochain scrutin de voter massivement encore une fois , candidat ayant obtenu le plus grand suffrage des comoriens de deux autres îles sœurs.

AZALI ASSOUMANI En outre, dans un souci de logique politique et de cohérence, je voudrais également leur demander de renouveler leur confiance au , candidat à l’élection du gouverneur d’Anjouan. Dr ABDOU SALAMIbJe voudrais en suite saluer la décision de la Cour Constitutionnelle relative à l’organisation d’une élection partielle dans les 13 bureaux à Anjouan dans le respect des délais arrêtés et l’observation de tous les motifs évoqués dans l’arrêt : préservation du droit de vote à une importante frange de la population, équité entre lesbcandidats et paix civile.

La tenue et la réussite de cette élection nécessitent la réunion de toutes les conditions garantissant la transparence et l’implication effective des candidats en lisse. J’exprime le souhait ardent de voir ces délais respectés et une passation de pouvoir des Gouverneurs et du Président de l’Union dans les délais constitutionnels. C’est ainsi que j’appelle avec force les instances organisatrices à s’ouvrir pour un processus inclusif et à la
Cour Constitutionnelle de notre Pays à œuvrer conformément à ses missions pour le respect du choix dubpeuple dans cette élection. J’appelle enfin la communauté internationale à continuer à accompagner notre Pays et ses institutions dans le parachèvement de ce processus électoral et l’enracinement de la démocratie.

Mohamed Fazul

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*