Elections 2016 : Un carton « suspect » de bulletins de vote vierges intercepté à Mwali

wpid-screenshot_2016-04-04-14-19-47-1.png

Nuria Sancho, représentante de l’Union européenne, avait en sa possession un carton rempli de bulletins vierges. C’était samedi dernier lors de l’acheminement du matériel électoral vers Mohéli dans le cadre du deuxième tour du double scrutin. Des représentants de la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) et de l’Union européenne sont attendus incessamment sur l’ile pour clarifier les choses.

image

Le matériel électoral en vue du 2e tour du double scrutin, attendu jeudi, est finalement arrivé à Mwali vendredi matin, à l’aéroport de Bandar es Salam. Les représentants des candidats et ceux des institutions concernées étaient tous présents pour réceptionner le colis.

Dans l’entrepôt où devait se faire la transaction, situé à l’intérieur du port de Boingoma, la situation a dégénéré entre Ben Omar, représentant du candidat Mohamed Said Fazul et Nuria Sancho, émissaire de l’Union européenne. Cette dernière tenait en sa possession un carton qui a éveillé les soupçons de Ben Omar.

Selon Mme Sancho, le colis qu’elle transporterait depuis Moroni, était un carton de spécimen de bulletins devant servir à une formation le lendemain.

Pour Ben Omar, les soupçons à l’égard de Sancho ont débuté lorsqu’il s’est rendu compte que des neuf cartons arrivés, un avait été emporté par la représentante de l’UE : « Nuria Sancho a voulu partir avec le 9ème carton. Lorsque je lui ai demandé la nature du colis, elle m’a répondu que c’était des affaires personnelles et elle a refusé de l’ouvrir », a dit le représentant de Said Fazul, candidat à l’élection du gouverneur de Mwali.

Après l’obstination de Ben Omar de s’enquérir de la nature du colis, le carton a été ouvert. Les personnes présentes y ont découvert des bulletins vierges destinés aux élections, des gouverneurs et présidentielles.

Selon la version de Nuria Sancho, le carton contenant les bulletins vierges aurait été confondu avec un autre carton qui devait contenir des spécimens des bulletins.

Ce matin-là, des éléments de l’escadron de gendarmerie se trouvaient devant l’entrepôt pour sécuriser l’opération de vérification par la CEII (Commission électorale insulaire) de ce fameux carton de spécimen. Les hommes en uniforme étaient déjà partis lorsque des membres de la CEII se sont rendus sur les lieux.

A l’issue de cette affaire, le président de la CEII a déclaré que des représentants de la CENI et de l’Union européenne étaient attendus sur l’ile.

A l’heure où nous mettions sous presse, nous avons appris l’arrestation de Ben Omar par la gendarmerie. Nous reviendrons sur cette affaire dans nos prochaines éditions.

Mouayad Salim / LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*