En ce moment

Élections 2019: communiqué du collectif des journalistes

Nous avons appris à travers le Conseil national de la presse et de l’audiovisuel la volonté des autorités de nous imposer des zones de couverture le jour du scrutin.

Nous Collectif des journalistes, dénonçons cette décision arbitraire prise sans aucune concertation avec les journalistes laquelle décision contrevient au bon exercice de la mission principale d’un organe de presse qui est d’informer en toute liberté. Réduire l’espace de mobilité pour des médias publics, et privés surtout, qui disposent de personnels déjà insuffisants, c’est limiter sensiblement la capacité à être présent un peu partout.

C’est pourquoi, le Collectif propose la libre circulation des journalistes sur l’ensemble du territoire, sans restriction aucune. Il appartient aux rédactions de gérer à leur convenance ce dispatching, en fonction de l’actualité et de leur stratégie. Il serait absurde de cantonner un journaliste dans le Mbadjini si sa présence pour une raison ou une autre est requise à Moroni. Une demande qui s’applique à tous les médias ayant obtenu l’accréditation du régulateur.

Le Collectif Journalistes

2 commentaires sur Élections 2019: communiqué du collectif des journalistes

  1. Bonsoir à vous tous chers Journalistes, enfin ça bouge! Vous êtes avant tout des humains et LIBRES avant d’êtres des journalistes. Depuis quelques jours je laisse des commentaires sur la politique désastreuse du petit Pinochet ou Baby Doc des Comores. Dans chaque commentaire j’ai une pensée pour vos deux confrères et avec un groupe d’amis nous allons faire un peu de cirque ou plutôt mobiliser un maximum. Comme je l’ai dit vous êtes LIBRES et faites bien votre travaille par devant et enquêter par derrière. Ce Azali est comme tout dictateur sa vie est limité et même son compte à rebours est déclenché, par ses petits amis proches il commencera peut-être un nouveau mandant mais il n’en verra pas la fin. Enquêter sur lui et sa clique, mais discrètement un jour nous aurons le plaisir d’échanger mais avant soyez tous prudents. UNE PENSEE AUX DEUX JOURNALISTES EN PRISON ! Si vous avez un moment faites donc un tour sur le site officiel d’Azali, mon nom y est régulièrement et sans aucune retenu pour le petit clown qui voulu être Président.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*