Elections du gouverneur de Ngazidja : Djaé Ahamada est enfin candidat du RDC

wpid-screenshot_2015-11-17-13-43-29-1.png

Djaé Ahamada, l’ancien vice-président de l’assemblée nationale, est candidat à la prochaine élection du gouverneur de Ngazidja en 2016. La déclaration, elle l’a faite hier dimanche à Koimbani, chef-lieu de la circonscription Oichili-Dimani, selon des proches de l’ancien député de la région.

image

Huit délégués régionaux sur neuf du parti RDC ont choisi le secrétaire général du parti afin de porter les couleurs de celui-ci à la succession de Mouigni Baraka au palais de Mrodjou.

« Ce vote du met fin à l’hérésie des partisans des élections primaires pour désigner le candidat au poste de gouverneur. Ce débat est désormais clos par les délégués du parti qui pensent à passer à autre chose », a déclaré sous le sceau du secret un cadre du RDC.

Pour ce dernier comme pour ses amis, il n’est pas à exclure l’hypothèse des primaires à commencer par celles devant désigner le candidat à la présidence en 2016 avant de venir à celles devant désigner le candidat au gouvernorat.

« La désignation de Mouigni Baraka comme candidat à la succession d’Ikililou Dhoinine a suivi un processus, selon les règles établies par le parti », a ajouté ce cadre du parti de Mouigni Baraka. C’est ce processus-là qui a été suivi par les mêmes responsables pour désigner Djaé Ahamada.

Candidat, comme nous l’avions rapporté dans nos colonnes, la semaine dernière, l’ancien vice-président du parlement a donc défié celui qu’on pourrait désormais appeler son frère-ennemi, le gouverneur de l’île, Mouigni Baraka Saïd Soilihi qui doit se sentit seul, très seul en ce moment. Et pour cause.

Djaé Ahamada était l’un des rares resté fidèle au gouverneur en dépit des nombreuses couleuvres avalées avec bon nombre de ses camarades qui n’étaient et ne sont pas écartés comme Ali Hamissi et Younoussa Said, le président du conseil de l’île.

Exception faite d’Ali Hamissi et Younoussa Said et peut-être quelques rares autres qui nous sont pour le moment inconnus, le gouverneur de Ngazidja semble affectionner de se séparer d’avec les amis non-douaniers de son entourage. Djaé est de ceux-ci.

Dès son arrivée au palais de Mrodjou avec l’appui sans réserve de plusieurs de ses amis douaniers dont celui de Mohamed Daoudou Kiki – son ancien chef, soit dit en passant – n’en était pas le moindre, il a commencé par faire son grand mariage avant de se mettre à fair le grand ménage.

Aux dernières nouvelles, l’on nous a appris que le candidat désigné de Mouigni Baraka, le commissaire à l’éducation, aurait pris la semaine dernière la carte d’un des deux partis-ossature du pouvoir de Mrodjou. Notre source ne nous a pas dit si c’est la carte du RDC – Djaé Ahamada ne l’aurait pas signée – ou celle du RDR, le parti du tonton du gouverneur.

Mohamed Hassani / Hzkpresse

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*