Élections présidentielles de 2016: Les candidatures rejetées par la cour constitutionnelle

wpid-screenshot_2015-12-25-15-59-44-1.png

Candidature de Said Harouna rejetée par la Cour Constitutionnelle, son vice-président à Anjouan ayant moins de 40 ans d’âge.

image

Celle de Hachim Saïd Hassane aussi, son Vice Président Mchawacha n’étant inscrit sur aucune liste électorale. Quant à Ahmed Abdallah Sambi, l’article 13 constitue la raison principale de son rejet. Sa présentation aux prochaines élections du 21 février 2016 est analysée comme rupture de la pratique Constitutionnelle jusque là observée. En tout cas, ils ont jusqu’au 8 janvier pour se rattraper.

Toufé Maecha

1 commentaire sur Élections présidentielles de 2016: Les candidatures rejetées par la cour constitutionnelle

  1. ce qui est désolant c’est d’ avoir créé la notion de citoyenneté insulaire et donner des ailes aux tenants de la confédération et aux séparatistes de tout bords
    a quand une véritable cour constitutionnelle indépendante qui lit le droit rien que le droit;le colonel Abdou Razak l’a fait

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*