ENCORE MINISTRE MSAIDIE DEVANT LA PRESSE

10382461_374770142730848_6757171294663157444_nCe jeudi 20 Aoute, 2016, le ministre de l’intérieur porte-parole du gouvernement, M.Houmedi Msaidie, a tenu une conférence de presse. Plusiuers sujets ont été évoqué dont le calendrier électoral.
le 23 novembre 2015, le chef de l’État doit signer un décret convoquant le collège électoral.
le 20 janvier 2016, débutera les campagnes de premier tour de l’élection présidentielle et des gouverneurs.
le 14 mars 2016, ouverture de campagne du deuxième tour,
le 23 mai 2016, passation des pouvoirs entre les gouverneurs des îles.
et le Président de la République prendra le flambeau le 26 mai 2016.
le porte-parole du gouvernement n’a pas mâché ses mots pour répondre la question relative à l’utilisation de bien de l’État dans les campagnes. Selon lui « les gouverneurs et les vices-présidents ont sans doute le droit d’utiliser leur bien. en aucun cas ses responsables jusqu’à la fin de leur mandat, ne peuvent pas circuler à pied pour faire la campagne », donc leur voiture de fonctionles carburants,les téléphones de l’État et leur garde du corps peuvent être utilisés à des fins électorales. pour se justifier le ministre a cité quelques exemples de la France Nicolat Sarkozy et les États-Unis avec Obama. toute en oubliant que les pays dont il a pris référence dont la France respecte dignement les conditions préalables. Parexemple dans les élections municipales (voiture de fonction, téléphone, etc. Ils ne peuvent pas, dans les 6 mois précédant l’élection, être utilisés comme communication et de la propagande à des fins électorales.Poursuivant sa déclaration, »aucun ministre n’aura pas l’obligation de démissionner plutôt ils prendront congé quand ils se présentent aux élections, a-t-il fait savoir. pour conclure son exposé l’homme 10 fois nommé ministre a confirmé que les élections seront sécurisées par l’armée comorienne. Aucune force étrangère ne sera invitée pour sécuriser les élections. Il tient à rappeler aux partis politiques de l’opposition qu’en 2006 ils ont invité l’AMISEC car il y avait deux forces de défense dont un à Anjuan sous les ordres du colonel Mohamed Bacar et l’autre à Nagazidja sous les ordres de campagnard.

Mohamed Abdou Hassani (ORTEGA)

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*