Encore une fois l’ORTC a gâché la fête

wpid-screenshot_2015-11-18-11-19-42-1.png

Pendant que les comoriens s’apprêtaient à suivre un événement nationale l’ORTC comme à son habitue n’était pas encore au rendez vous hier soir. La majorité des comoriens n’ont pas vue le match.

image

Encore une fois, la télévision nationale a gâché la fête. Pour les comoriens qu’ils attendaient à revoir leurs enfants jouer avec le Ghana, il fallait trouver un moyen pour suivre le match ou encore avoir des informations du stade en temps réel en dehors de l’ORTC. Comme solution, la plus part ont décidé d’aller sur internet précisément sur facebook pour avoir les informations en temps réel à travers les postes de nos amis qui ont été ailleurs. Là aussi la connexion était mauvaise. « Nous disons que l’ORTC n’est toujours pas au rendez-vous des grands événements nationaux comme quoi on ne peut plus compter sur l’ORTC », a-t-il regretté un supporteur de l’équipe nationale.
La non-retransmission en direct de ce match par ce média public suscite un tôlé de la population comorienne qu’elle ne cherche pas les raisons de la direction de l’ORTC. « C’est dommage que la télévision nationale est toujours absent des Grands événements nationaux. Mais ou on va avec cette ORTC qui ne fait pas son travail alors que c’est la seul chaine de télévision nationale du pays. Ici la solution est simple c’est de libéraliser le secteur le plus rapidement possible pour mieux servir les comoriens », a-t-il proposé un autre supporteur.

Pendant et après le match l’ORTC était fortement critiquer dans les rues de Moroni mais particulièrement par les internautes comoriens sur le net. Le plus grave dans tous ça, c’est que même la ration n’était pas opérationnelle pour diffuser le match. « C’est humiliant qu’en meme et c’est vraiment une honte pour un Etat », a-t-il déploré Saïd Omar. Avant d’ajouter que « une fois encore le pays est sauvé par la radio RCM13 ».

Nakidine Hassane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*