Enfermement illégal

Un an après avoir été arrêté, le gouverneur de l’île autonome d’ anjouan Dr Abdou Salami n’a toujours pas été jugé comme d’ailleurs son mentor, l’ancien président Ahmed Abdallah Sambi.

Son avocat Abdoulatuf Bacar dénonce un piétinement du code de procédure et demande un procès dans les plus bref delais :  » l’article 194 du code de procédure pénale prévoit qu’au bout de trente jours, si votre appel n’a pas été jugé, s’en suit votre libération d’office. Nous ne demandons qu’un procès « , a t’il déclaré dans un point de presse tenu à Mutsamudu.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*