Environnement : Mutsamudu croule sous les déchets

wpid-screenshot_2016-05-04-20-07-05-1.png

La capitale de Ndzouani compterait près de 20 dépotoirs sauvages. Partout, des tas d’ordures ménagères s’amoncellent. Les riverains, excédés par la situation, crient leur colère.

image

« C’est inadmissible de voir Mutsamudu encerclée d’ordures ! Nous sommes tous responsables », a déploré Nasser Mohamed, habitant de la capitale anjouanaise qui demande à la population de prendre ses responsabilités car en cas d’infection et d’épidémie, « nous serons tous touchés ».

Alors que Nasser rejette la faute sur les riverains qui déposent leurs ordures partout dans la capitale, d’autres à l’instar de ce chauffeur de taxi rencontré sur son lieu de travail, se plaint de l’aphasie des autorités, particulièrement la mairie de Mustamudu.

« Il n’y a ni responsables, ni personne pour hausser le ton. Les commerçants font ce qu’ils veulent en abandonnant leurs ordures partout. Ils oublient que Mutsamudu est la vitrine de notre île », a-t-il regretté.

Pour un ex-maire de la capitale préférant garder l’anonymat, « le maire actuel s’en fout de la ville. Il passe son temps à voyager ». A ceux qui regrettent l’absence d’initiative de la part de la mairie et qui rejettent la faute sur Amirdine Mohamed, le maire de la capitale, un conseiller municipal réplique : « Notre chef travaille sur plusieurs projets pour le futur de la ville. Il tisse des relations partout, mais ceux qui ont la mémoire courte ne verront jamais ça. Les ordures, on les incinère. On ne néglige jamais le ramassage » a dit Chouyanibou Nidhoim.

Une situation qui désespère de plus en plus les citadins qui restent dans l’attente d’une solution contre l’entassement des ordures dans leur ville.

Nabil Jaffar / LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*