Et rebelote, Azali se livre à son sport favori : réussir par le désordre organisé 

Au moment où j’ecris ces lignes, le coup d’Etat du Colonel AZALI et son Gouvernement a fait au moins quatre prisonniers, tous commissaires et hauts fonctionnaires du gouvernorat de Ndzouani; Et la serie noire ne fait que commencer selon les proches du gouverneur joints au téléphone.

Un climat de guerre se prépare sous l’oeil complice du Colonel qui attend le moment opportun pour l’assaut final.

MOUSTADROINE l’avait bien dit: « SALAMI veut se mesurer à nous avec nos armes et notre pouvoir, nous allons lui montrer ».
Tous ceux qui aime notre beau pays doivent gommer les les malentendus et se liguer comme un seul homme contre ce chaos annoncé. Ceci n’est pas un jeu, c’est l’avenir de ce pays qui se trouve hypothéquer.

La défense de l’intégrité de notre pays dépasse nos conflits de compétences; la liberté et la démocratie ont un prix.

Tout repose sur la conscience du peuple car toutes les institutions judiciaires ont été massacrées; il appartiendra à l’armée de servir de rempart et c’est de là mon profond doute.
Je tiens, en citoyen respectueux de la démocratie, à appeler la communauté internationale à une réaction pour prévenir les risque d’embrasements possible.
J’appelle ce qui reste du gouvernorat SALAMI à résister, à mobiliser, à afficher une fermeté humaine pour sauvegarder les principes du droit et l’unité du pays.

J’appelle à la retenue des familles des commissaires de la santé, MOHAMED , du Commissaire à l’Education BAIDHOINE, celui des Finances et Mr SAINDOU FADHULA, tous en prison pour avoir demander le respect de la loi.

Un mot à son excellence MOUSTADROINE: l’histoire prend acte.
BEN ALI.

1 commentaire sur Et rebelote, Azali se livre à son sport favori : réussir par le désordre organisé 

  1. TRAMA TSILO BO WENDZA MANYO holeza wowa Komori zenukutwa muhimu zi husuwo ze asize ngizo muhimu rahana ye mabangano ne marisiza.
    ketsi muhimu mdru ya risomese lewo ye filozofi ya kishian , na risomesiwa yenamna yentsi yidjo ubarikisha dima , wulozi , msomo na mmwafikiyano, ne zenammna ridjohuredjeza zemali za hibwa ,ne zayehwa oharimwa ze banki za pvondze, ritrawe unafiki. RITSISHANGAZIWA

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*