Et rebelote ! tous les derniers décrets d’Azali comportent une erreur monumentale

Encore une fois les collaborateurs d’Azali lui ont fait signé des décrets comportant une erreur monumentale. Les décrets portant nomination des nouveaux membres du cabinet présidentiel comportent une erreur, de taille. Cette erreur concerne les articles visés par le document officiel. Le premier paragraphe vise la constitution de 2001 révisée par référendum du 30 juillet 2018. Sauf que les collaborateurs du chef de l’Etat se réfèrent, par inadvertance sans doute, à une révision qui a eu (aura ?) lieu le 30 juillet…2019, soit dans deux semaines.

Il y a quelques mois ces mêmes collaborateurs avaient fait signer au chef de l’Etat un décret nommant une secrétaire générale au ministère de la santé. Il eu fallu 24h, à cause d’une pression médiatique, pour qu’Azali Assoumani se rende compte de sa méprise: il avait nommé une stagiaire à un poste stratégique qui demandait une personne nourrie dans les sérails. Il n’a pas tardé à abroger ledit décret, non sans s’en prendre à ses collaborateurs. À part les égarements sur les dates, l’équipe juridique de la présidence fait montre d’une défaillance en matière d’orthographe. Comme « constitution révisé » (avec un seul E) comme si le terme « constitution » était masculin. Circulons !


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/1/d365227695/htdocs/wordpress/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*