Etats-Unis: Munira Ahmed, la musulmane devenue le visage de la protestation anti-Trump 

​Le visage de cette jeune Américaine de confession musulmane est devenu l’effigie du mouvement massif de protestation anti-Donald Trump, apparu aux Etats-Unis depuis l’investiture du nouveau président. 

L’image est devenue célèbre bien au-delà des frontières des Etats-Unis. Fin janvier, alors qu’un vaste mouvement de protestation anti-Trump se profilait aux Etats-Unis, au moment de l’arrivée de Donald Trump au pouvoir, l’artiste 
Shepard Fairey, qui avait signé le célèbre poster « Hope » de Barack Obama en 2008, mettait à la disposition des manifestants une série d’affiches qu’il les encourageait à brandir.
L’opération s’était révélée un succès: ses illustrations, qui avaient été imprimées dans de grands titres de la presse américaine comme le New York Times et le Washington Post, avaient été très visibles dans les manifestations. 


Un cliché de 2007
Parmi cette campagne intitulée « We The People » (« Nous le peuple »), mettant en scène des femmes d’origines ethniques différentes, un portrait avait été particulièrement remarqué: celui d’une femme musulmane voilée avec le drapeau américain. Pour réaliser son dessin, Shepard Fairey s’était directement inspiré d’une photo datant de 2007 sur laquelle posait Munira Ahmed, une jeune femme américaine d’origine bangladaise originaire du quartier du Queens, à New York.
    In age of #Trump, #MuniraAhmed’s image becomes graphic protest symbol https://t.co/Nv2EO0HxZw pic.twitter.com/3QtGa2Fztd

    — Al Arabiya English (@AlArabiya_Eng) 28 janvier 2017
Comme le rapporte Europe 1, le cliché avait à l’époque été publié dans le magazine américain Illume, dans le cadre d’un dossier sur les problèmes rencontrés par les musulmans aux Etats-Unis.
    « Au départ, ce n’était destiné qu’à une petite publication. Mais cette image a été réutilisée régulièrement pour illustrer des éditoriaux », a confié Munira Ahmed, aujourd’hui âgée de 32 ans et photographe de profession, dans une interview à la version américaine du site Slate. « Je savais que cette photo était techniquement très réussie mais je ne pensais pas qu’elle allait plaire à autant de gens », a-t-elle également commenté.
« Je suis Américaine et je suis musulmane »
Munira Ahmed, qui est allée manifester à Washington aux côtés de centaines de milliers d’Américains le 21 janvier dernier, dit être honorée d’avoir inspiré Shepard Fairey, et de représenter aujourd’hui le visage de la contestation massive contre le nouveau président américain, qui ne faiblit pas, quinze jours après son arrivée au pouvoir.
    « C’est un honneur en raison de ce que l’image représente. Elle veut dire ‘Je suis autant Américain tout comme toi’. Je suis Américaine et je suis musulmane, et je suis très fière des deux », a-t-elle expliqué au Guardian.
« Quand j’ai su pourquoi cette photo allait être utilisée, j’ai dit oui. Je suis musulmane et je suis américaine depuis que je suis née. Nous n’avons pas à devoir choisir entre les deux », a encore confié la jeune femme, qui ne porte pas le voile dans sa vie quotidienne. 

Bfmtv

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*