Exécution du commandant Faycoil

Contribution: Bien que Kiki se soit improvisé scénariste pour satisfaire les fans de prison break, son plan est loin d’être parfait.

1) la loi est explicite : le droit de visite est réservé aux membres de la famille (parents, enfants, frères, sœurs, conjoints ou les personnes attestant d’un projet commun). Il est inconcevable que le juge ait délivré un permis de visite à un tueur à gage qui s’est déguisé en Michael Scofield pour libérer un commandant empêtré dans un coup d’état, avant d’être exécuté.
2) sur l’épisode dit cheville de la main, les allées du bureau de juwa étaient nous disent-ils truffées de camera vidéo. Maintenant que le QG de juwa est transféré en prison, il est incompréhensible que cette fois ci Msa Ali Djamal ne nous montre pas les images pour éclaircir le mystère. Qui a rendu visite à Faysoil ? Qui conduisait le pick-up et qui et qui s’y trouvèrent ?
3) autre preuve accablant : la transcription de la conversation des PIGN pour aviser leur camp d’attache qu’ils sont braqués par le commandant faysoil qui s’est évadé. Qui sont ces gendarmes et à qui ils ont téléphoné ?

Apres avoir élucidé l’exécution sommaire du commandant Faysoil par le régime militaire d’Azali, je persiste et signe qu’il est improbable que c’est faysoil qui ait tué le major Moutu.
Pour bien élucider ma théorie cherchons l’énigme. Ou sont les téléphones des 3 victimes ? Qui ont-ils appelé après l’évasion ?

Bien évidemment, Kiki vient de nous faire gober que faysoil a braqué le pick-up de la PIGN sans faire mains basses sur leurs armes ni faire d’eux un bouclier humain. Peu importe que l’on puisse penser nous en faire croire facilement, n’exagérez pas monsieur le ministre jusqu’à nous dire qu’il était aussi dépourvu de moyen de communication.

Kiki nous chante t-il qu’un évadé de prison est entré au cœur du commandement militaire sans essuyer aucun refus et s’est présenté au bureau du chef d’état major sans aucune résistance. Possible mais au préalable il faudrait que faysoil ait de complice au haut commandement. Si non, Pourquoi le dispositif de sécurité n’a pas marché ce jour là? Et d’ailleurs, pourquoi s’évader si c’est pour aller se faire prendre mort ou vif dans un camp militaire ? En outre, cela ne se passe qu’aux Comores : un commandant emprisonné remua ciel et terre pour s’évader de prison juste pour aller faire ses adieux à son chef d’état major avant de se suicider.

Loin s’en faut, Il faudrait se rendre à l’évidence qu’une fois qu’il a kandaani en vue, logiquement faysoil a passé un coup de téléphone. Jamais, il n’aurait pas maintenu l’opération sans un RAS de quelqu’un de l’intérieur. Qui était cette personne. Nul doute, Major Moutu était un témoin gênant.

Plus troublant encore, à moins que Kiki prend tout le monde pour des tarés, l’éventualité que faysoil a ouvert le feu est complètement faux. Et pour cause, affirmer qu’il avait juste besoin du Pick-up et non de faire des PIGN des otages ou de s’approprier de leurs armes , là c’est admettre sans le dire que le commandant avait un rendez-vous à rattraper à kandaani et non un offensif à lancer. Parallèlement, sil n’était pas sur le défensif c’est surement qu’il a eu une conversation avec quelqu’un du haut commandement.

Pour bien élucider cette affaire je demanderais au procureur de jeter en prison tout d’abord le juge qui a délivré le permis de visite pour complicité d’évasion et meurtre. Par ailleurs, si les téléphones des 3 martyrs sont protégés par des mots de passe, c’est normal qu’on ne les verrait plus.

Par Cap Patrie

2 commentaires sur Exécution du commandant Faycoil

  1. Aux comores actuellement il n’y a plus de justice seule la volonté d’Azali et ses supporters règne en vérité absolue,decide qui est coupable ou pas,même les explications et causes les plus incohérentes qui soient on en a eu droit mais qui pourra dire non face la machination d’Azali?! La lutte a commencé et elle ne s’arrêtera pas tant qu’on aura pas gagné le combat

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*