Festival culture et gastronomie indianoceanique à Moroni: Un menu malgré le thème

 Alors que tout le monde attendait que le buffet offert au public serait purement traditionnel, ça a été loin d’être le cas. Dans leurs locutions, la présidente de l’office national du tourisme, la ministre du tourisme, et le gouverneur de Ngazidja ont mis en avant les variétés d’épices qui donne une valeur culinaire assez distingué aux Comores. Tout le monde, y compris nos amis mauriciens, attendaient à la fin de la cérémonie déguster avec gourmandise le menu comoriens tant rehaussé par les responsables locaux.
photo
Mais contre tout attente, le menu était purement européen, excepté du manioc grillé. Ne peut-on pas dire que l’office du tourisme a trahi le thème du festival ? C’est en tout cas le sentiment de beaucoup de participants, locaux et étrangers, qui attendaient découvrir « mkatra gudu-gudu, mkatra futra, etc… » Par contre, dans le domaine culture, le thème a été respecté. Ces jeunes hommes et demoiselles habillés en « shikomori » ont épaté le public avec les « djoho, djuba, nkandu ya djaguila, sahare, subaya…  » Mais côté gastronomie, nada.
Toufé Maecha

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*