Fin des accueils en grande pompe du chef de l’État à l’aéroport

Le directeur de cabinet du président de la République a rendu caduque la pratique relative à l’accueil populaire organisé à l’aéroport à chaque départ et arrivée du chef de l’État. Une pratique décriée par toute la classe politique y compris par le nouveau président de la République lui-même.

Désormais, seuls les membres du gouvernement et du cabinet de la présidence seront autorisés à se rendre à l’aéroport à chaque départ et arrivée du chef de l’État. Le directeur de cabinet du président de la République a signé mercredi, une note de service informant les services de l’administration publique de cette décision.

image

Le chef de l’Etat était jusqu’à très récemment, accueilli de manière populaire à l’aéroport à chacun de ses nombreux déplacements à l’extérieur. Une pratique inutile et qui revenait cher à l’État qui était contraint de louer des bus pour convoyer des centaines de personnes à l’aéroport et cela sans parler du nombre de fonctionnaires qui saisissent l’occasion pour déserter le plus souvent leur bureau durant les heures de travail.

La pratique était aussi décriée par toute la classe politique. Certains candidats aux précédentes élections présidentielles en avaient même fait leur thème de prédilection pendant leur campagne électorale. Azali Assoumani, lors de son tout premier déplacement à l’extérieur en tant que président de la République, avait été accueilli par quelques membres du gouvernement et de son cabinet.

Maoulida Mbaé /LGDC      

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*