Formation professionnelle : Plus 100 jeunes ont reçu leurs certificats de réussite

wpid-screenshot_2016-03-11-16-30-18-1.png

Le Centre national de formation professionnelle de CODCOM (école des métiers) vient de primer sa 5e, 6e et 7e promotion. Plus de 108 jeunes comoriens ont reçu leurs certificats de réussite hier, en présence d’une foule nombreuse, au ministère de l’emploi.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

image

Lutter contre la pauvreté, le chômage, la malnutrition et la famine reste la priorité principale de l’école d’application Cod-com sise à Moroni Coulée. Cette école de métier vise à former plus de 60 jeunes déscolarisés et promouvoir le développement de la culture gastronomique locale.

Hier, au cours d’une cérémonie de grande envergure, plus 108 jeunes tous genres confondus et issus de trois promotions (5, 6 et 7ème promotion) ont reçu, leurs certificats de réussite après avoir suivi leur formation professionnelle en cuisine moderne et traditionnelle.

L’occasion d’inaugurer le projet « (ISP-VPL) insertion socioprofessionnelle et valorisation des produits locaux », cofinancé par la coopération française et l’association franco-comorienne à hauteur de 33.563.569 Francs comoriens.

Ce projet vise l’accompagnement des jeunes déscolarisés (filles et garçons âgés entre 15 et 27 ans) à l’accès à la qualification et à l’insertion socioprofessionnelle dans le secteur de la restauration et hôtellerie.

Mme Hissani Saandia, coordinatrice du projet, estime que le programme vise la promotion de la gastronomie comorienne par l’innovation des produits agroalimentaire locaux afin de contribuer à la sécurité alimentaire, à la promotion du tourisme, à la croissance et à la création d’emploi décent.

« Ensemble, contribuons dans la lutte contre le chômage, la pauvreté, la malnutrition, l’exclusion sociale et l’exode rural, aux Comores, et dans la région de l’Océan indien », a dit Hissani Saandia tout en précisant que près de 8 régions de la Grande Comore ont été sensibilisées.

Dans son allocution, la représente de l’ambassade de France en Union des Comores a déclaré que la formation professionnelle était un levier essentiel pour l’économie des Comores car, « relever le niveau de qualification des jeunes est un atout pour la performance des entreprises comoriennes ».

« Il est temps que nous prenions tous conscience de l’importance de la formation professionnelle dans le développement économique de notre pays », a de son côté déclaré le ministre de l’emploi, dans son message lu ainsi par une représentante.

Ibnou M. Abdou / LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*