Hahaya:  Un crash d’avion évité de justesse avec un membre du gouvernement à bord

L’appareil appartenant à la compagnie Blue Sky a rencontré un problème mécanique moins d’une semaine après son arrivée aux Comores.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

 

Accident évité de justesse à l’aéroport de Hahaya vendredi dernier. Aux environs de midi, l’avion de 19 places de la compagnie Blue Sky, représentée officiellement aux Comores par Com’Air Assisatnce, a contracté un problème mécanique quelques minutes juste après son décollage vers Anjouan.

 

Selon un agent de l’agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et Madagascar (Asecna), l’avion a rencontré deux problèmes simultanés : le premier dit de puissance, le second au niveau  de trains d’atterrissage. « Un de ces problèmes aurait suffit à provoquer un accident avec toutes les conséquences qui en découleraient », nous explique notre interlocuteur, selon qui cinq minutes après le décollage de cet avion qui avait transporté le ministre de l’intérieur,  les équipes de l’Asecna sont appelées pour être prêtes à intervenir en cas de nécessité. « Fort heureusement, l’avion a atterri sans encombre », témoigne notre interlocuteur.

 

Il faut dire que mardi 25 juillet dernier, à la suite d’une question d’un journaliste dans une conférence de presse, les brillantissimes inspecteurs de l’Anacm ont juré leurs grands dieux que l’avion « bien inspecté de fond en comble par nos soins, est en bon état et répond aux normes de sureté et sécurité en vigueur ». Ce que l’on peut affirmer, cet avion qui transportait des arbustes (mira) entre Nairobi, Somalie et le Sud du Soudan, s’est fait remplacer les sièges aussitôt arrivé à Moroni, l’après-midi du samedi 22 juillet dernier. On apprendra également que la maintenance effectuée à Moroni s’apparente plutôt à un bricolage du fait de l’absence d’atelier de maintenance au pays.

 

Depuis samedi 29 dernier, lendemain de l’incident, l’avion est retourné au Kenya sur ordre express du gouvernement. Blue Sky et son partenaire Cocotravel, sont en en train dé négocier pour l’acquisition d’un autre appareil pour revenir profiter du vide laissé par les compagnies comoriennes piégées dans le tourbillon de l’Anacm. Il faut aussi dire que Blue Sky et Cocotravel sont deux sociétés dont la principale activité est le transport de cargo entre le Kenya, le Sud-Soudan et la Somalie. Aujourd’hui elles se retrouvent aux Comores en train de transporter des passagers pour les vols domestiques, avec la bénédiction des autorités.

 

Toufé Maecha, LGDC

1 commentaire sur Hahaya:  Un crash d’avion évité de justesse avec un membre du gouvernement à bord

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*