En ce moment

Hamidou Mhoma, l’épicier qui gère l’imprimerie Graphica, tue la presse écrite

Hamidou Mhoma est le gérant de l’imprimerie Graphica, la seule imprimerie qui tire les journaux Al-watwan, La Gazette des Comores et Al-fajr depuis des lustres. Étant seul sur ce petit marché qui ne dépasse pas les mille exemplaires par jour, Hamidou Mhoma est incapable d’assurer une impression régulière. Il se passe pas un mois avant avant qu’il ne manque de soit plaquettes, soit papiers…

Sa gestion est telle un épicier d’une zone reculée où le client est rarissime. Il peut se payer une semaine sans sel dans son épicerie. Ça fait quatre jours que l’ensemble de la presse écrite nationale est absent des kiosques. Les travailleurs du domaine nous disent que c’est à cause de Graphica, encore lui, qui n’a pas de papiers. Les annonceurs du SNU s’impatientent de voir leurs annonces paraître surtout qu’ils ont des délais à respecter et des comptes à rendre.

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*