Hopital de Tsinimoichongo : La nouvelle maternité enregistre sa première naissance

Doté d’un hôpital et d’un laboratoire flambant neufs respectivement par le Japon et la représentation australienne aux Comores, Tsinimoichongo a célébré avant-hier la première naissance dans la nouvelle maternité locale. Naima Millione Mourid est le premier enfant à naître au sein de cette structure le 21 mai 2017.  Cette première naissance aurait pu avoir lieu bien assez tôt, mais les candidates à l’accouchement éprouvaient certaines réticences à en croire l’heureux père de cette petite fille. « Chaque femme sur le point d’accoucher refusait d’être la première dans cette maternité. Bien qu’établi à Moroni, lorsque j’ai su que ma femme allait accoucher prématurément et vu l’expérience et la confiance que j’ai en la sage-femme qui allait la suivre, j’ai décidé que ma femme aller venir accoucher ici » nous a confié Millione Mourid Soudjay. Bien lui en a pris puisque la localité de Tsinimoichongo et la fédération des associations de Tsinimoichongo (Fat) ont décidé de célébrer cet événement. Le président de la Fat, Djibaba Issihaka a annoncé cet enfant ainsi que sa mère allaient être pris en charge médicalement par l’hôpital et les associations villageoises. «  En plus d’un geste financier, nous annonçons que les soins de la mère et de l’enfant seront gratuits pendant une période de 5 ans. En outre, la Fat va prendre en charge toutes ordonnances qui y découleront pour une période de 3 ans » a-t-il promis. Des prières collectives ont été dites pour que cet enfant devienne dans le futur, une fierté villageoise.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Outre cette célébration, c’est en présence du coordinateur de projets de la Fat, Ahmed Bacar et du secrétaire général du commissariat des finances de Ngazidja, Abdoulfatah Mohamed qu’un protocole d’accord a été signé pour remettre la destinée de l’hôpital de la localité au nouveau médecin en chef. En effet, c’est le gouverneur Hassani Hamadi qui a affecté récemment dans cet hôpital le personnel nécessaire à commencer par un médecin en chef, des sages-femmes, des infirmiers et des laborantins.  Le notable, Alhadj Mzé Abdou M’madi a exhorté l’ensemble du personnel de prendre soin de cet établissement en faisant en sorte qu’il devienne une référence insulaire voir nationale. « Les patients doivent avoir confiance et venir consulter pour faire fonctionner l’hôpital. Nous avons des praticiens qui sont là et nous leur faisons entière confiance » a-t-il dit. À noter que Tsinimoichongo a bénéficié de l’installation de l’énergie solaire et de l’éolienne en plus de celle de la Mamwé. Un matériel médical est attendu incessamment sous peu à commencer par une ambulance qui se trouve déjà sous douane.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*