Hugo Chavez, la fin d’un aimé du peuple et d’un amoureux de l’afrique

Le président du Vénézuela Hugo Chavez, est mort ce  mardi à l’age de 58 ans. Il était le 52 ème président du Vénézuela. Connu pour ses positions hostiles à l’endroit d’Israël et des Etats-Unis, il a sur le plan national mené des reformes ayant permis une réduction de la pauvreté et des inégalités. Nous espérons la stabilité du Vénézula après la disparition du guide de la révolution. Nous allons consacrer la une de Comores-infos d’aujourd’hui à sa biographie et Nos condoléances à  sa famille et à son peuple. « Ce qu’il est ne meurt jamais » Jean-Luc Mélenchon !

Rien ne pouvait dompter l’homme à part la mort tellement son indignation était grande. Hugo Chavez a montré le chemin,suivons le!
El commendente, repose en paix , le voyage n’aura pas été vain!

Hugo-chavezSous la présidence d’Hugo Chavez, le Vénézuela a été le premier pays d’Amérique Latine a reconnaître la Palestine dans ses frontières de 1967. En décembre 2012, le Venezuela est aussi devenu le premier pays au monde à abroger les visas d’entrée pour les palestiniens. « Le Vénézuela a autorisé les palestiniens à entrer sur son territoire sans visa, devenant ainsi le premier pays du monde à le faire » avait déclaré un représentant du département consulaire du ministère palestinien des Affaires étrangères.
Hugo Chavez :
« Quand nous étions enfants. On nous disait que nous avions une mère-patrie, l’Espagne. Pourtant nous avons découvert plus tard qu’une de nos plus grandes mères patries était l’Afrique. Nous aimons l’Afrique et chaque jour nous sommes un peu plus au courant de nos racines africaines.

Le racisme est très caractéristique de l’impérialisme et du capitalisme. La haine contre moi a beaucoup à voir avec le racisme. Parce que j’ai une grosse bouche et des cheveux crépus. Je suis si fier d’avoir cette bouche et ces cheveux, car ils sont africains. »

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*