Ikililou médaille la corruption aux Comores

En début d’après midi du mercredi 4 juillet 2012, Son Excellence le Dr Ikililou Dhoinine s’est rendu à Ivoini au nord de la Grande Comores pour rendre visite à la directrice administrative et financière du ministère des finances où il a exercé entant que vice-président, elle qui, dimanche 8 juillet a célébré son grand mariage. C’était certainement l’occasion de voir de visu à quel point son message sur la lutte anti-corruption est tourné en dérision.

Tous ceux et celles qui ont visité la demeure de madame la DAF, ont été frappé par l’étalage d’un luxe outrancier d’une parfaite parvenue. La cour clôturée peut recevoir aisément une centaine de véhicules. Les murs de cette clôture construiraient sans difficulté une dizaine de petites villas. Le salon peut contenir jusqu’à plus de 150 convives. L’ameublement digne d’une parvenue rivalise avec ceux des princes arabes. Le coût total de la demeure avoisine les 300 millions de francs comoriens pour une DAF qui ne perçoit pas plus de 180 000 Francs par mois en salaire et en indemnité. Mais il est vrai qu’elle fait partie de ce club très select chargé d’arrêter le programme de paiement à la trésorerie générale.

Devant tant d’arrogance, le président a osé remettre une enveloppe pleine de billets comme pour couronner cette insulte à la conscience du peuple. Voilà l’objet du voyage de Son Excellence le docteur ( SIC) Ikililou Dhoinine champion de la lutte anti-corruption. Mais faut-il s’étonner que Son Excellence médaille sa directrice ? Après tout, il a médaillé Mr Sambi pour le projet habitat et la citoyenneté, Abiamri et Charikane pour la surfacturation, Abou Achirafi et le Commissaire Madi Ahamada pour les visas étrangers, Mamadou et maître Mzimba pour l’affaire Cofipri.

Il y a bien longtemps que les comoriens ont compris que cette histoire d’anti-corruption est une opération des pures propagandes à l’instar de son mentor le président Sambi comme quoi l’élève a appris de son maître. Bla-bla-bla.

Cheikh Ahmed Ali

2 commentaires sur Ikililou médaille la corruption aux Comores

  1. une personne a ete assassiner aux comores c’est mr couva lui qui a travaille toute sa vie a l’etranger mais les gens qui detourne l’argent publique eux etalle leur richesse sans probleme bizzard comme c(est bizzard

  2. Certes, nos chefs d’Etat ne font que de remplir leur poche. Je me souviens, pendant la campagne présidentielle d’AHMED ABDALLAH SAMBI, il a dit que lui-même ne volera pas.Il ne saiat pas si son entourage qui volera. Cela dit qu’il n’ y aura pas de contrôles et celui qui l’emportera l’enveloppe il l’accueillera. Ikililou, lui, nous envoie une femme pour nous informer ceux qui ont été dits au conseil des Ministres d’un pays à 100 0/0 muslman. Ses mesures de rigueures n’iront pas loin. Dieu merci, il intimide un peu à cuex qui s’approprient du fonds de Douanes, des impôts, de la trésorerie, de la caisse de retraite et de la préfecture. Mais au fait, de loin ou de près, la corruption continue. C’est pour cette raison que son gouvernement et son ministre de l’intérieur se permettent de fixer des prix aux produits alimentaires dont eux-mêmes ne savent pas d’où viennent-ils.Comores, pays de paix, les vendeurs n’ont pas profité cette occasion pour manifester leur colère. C’était donc une provocation passive et active.Nous avons compris la philosohpie de nos anciennes. Ils s’écartent de la tribune pour qu’ils ne salissent pas. Du haut vers le bas de notre pays, nous sommes gouvernés par des mouches. Des ignominies, des infidèles occupent les sièges de prestiges. Ils ne font que des éloges et obeissent aux ordres supérieurs. Mais, attendons la fin.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*