« Il est grand temps que le peuple comorien prenne conscience et… »

Chers(es) compatriotes comoriens,
Nous venons d’assister avec regret au vote opéré par certains députés méprisants leurs électrices et électeurs.
« Ces députés », qui n’ont de député que le nom et non la représentation du peuple qui les a choisi, doivent rendre des comptes.
Il est inadmissible, voire inconcevable qu’ils refusent d’assurer leur mission de représentant du peuple qui les a élu sans qu’ils aient à justifier leur comportement auprès de ce même peuple.

La séparation des pouvoirs, principe cher à toute démocratie a pour but, de limiter le champ d’exercice de tous les pouvoirs.

« Les députés » comoriens viennent de mettre un terme à leur mandat de representation par le vote honteux du 03 septembre 2019 de la loi d’habilitation conférant à un président dont l’arrivée au pouvoir est partout contestée par le peuple de son Etat, la possibilité de légiférer en leur lieu et place.

Il est grand temps que le peuple comorien prenne conscience et choisisse des personnes intègres et dignes de ce nom pour leur confier de tels mandats de représentation.
Il n’est pas acceptable que des députés de la république se laissent emporter par les idées d’un pouvoir qui passe outre les droits devant revenir à son peuple. Quelle trahison faite aux comoriennes et comoriens qui les ont élus en 2015?

Je félicite par cette occasion, l’ensemble des députés du parti JUWA qui ont tenu bon tout au long de cette session et se sont montrés dignes. Je dis bravo à tous les députés qui ont tenu tête à ce pouvoir qui ne tient sa légitimité que par l’usage de la force, de la répression et de l’intimidation.
À tous ces DEPUTES qui ont refusé de sombrer dans l’oubli de l’histoire, je leur dis merci. Le pays dans son ensemble vous restera éternellement reconnaissant.

À celle et ceux qui ont choisi d’abdiquer à la mission qui aurait dû être la leur tout au long de cette mandature, j’espère qu’ils vont profiter des temps à venir pour exprimer leurs sincères regrets.
Nos livres d’histoire retiendront d’eux leur lachete et ils resteront les ennemis de leur mère patrie.
Je demande au peuple comorien souverain de sanctionner par la voie des urnes tous les députés ayant votés cette loi d’habilitation et qui ont perdu par la même occasion toute leur dignité.

À touts les résistants comoriens, je vous souhaite plus de ténacité dans ce combat.

Vive le peuple comorien
Vive l’Union des Comores
Maître MAHAMOUDOU Ahamada.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*