Île morte du lundi 29 février: Vers la quatrième missive du peuple à son président ?

wpid-fb_img_1456686399812.jpg

Si le mouvement élections libres et transparentes aux Comores (MELTC) réussi son coup ce lundi, ça sera le quatrième message fort du peuple au régime Iki. La dernière fois remonte en février 2015. Le peuple réclamait de l’eau et de l’électricité. Même rengaine en octobre 2015, le peuple réclamait de l’eau et de l’électricité. Juillet 2012, le peuple protestait contre la hausse du prix du carburant. Les deux premiers cas (2012 et 2014) s’agissaient de ville morte.

image

En 2012, la protestation s’élargit et devient île morte. Ce lundi 29 février, c’est prévu île morte aussi. Sans doute, au fil du temps, on voit le mécontentement populaire prendre de l’ampleur. Et si les 20 candidats qui protestent contre les résultats des élections arrivent à sensibiliser la population à adhérer à leur cause, ça sera un quatrième crachat du peuple sur la figure du même président de la république, en l’occurrence Ikililou Dhoinine.

La seule chose qui me laisse dubitatif quant à la réussite de la cause du MELTC ce lundi, il s’agit d’une question qui peine à se débarrasser de sa veste politique pour prendre une étiquette sociale tel que le souhaiteraient ses instigateurs. Et en plus qui n’a pas forcément la faveur de tout le monde. Les partisans des autres candidats non protestataires, ces candidats qui se disent satisfaits des résultats de la commission électorale, (Mamadou, Larifou, Bourhani…), vont-ils suivre la décision du MELTC ? Prions que tout se passe dans le calme. Prions que le peuple puisse continuer à se manifester sans violence.

Toufé Maecha

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*