Incident diplomatique

0205-hajo_andrianainarivelo

Une petite phrase prononcée par le vice-Premier ministre malgache lors de son passage à Mayotte est à l’origine d’une polémique qui a failli virer à l’incident diplomatique entre l’Union des Comores et Madagascar.

«Nous sommes venus à Mayotte, en France, pour respecter le choix démocratique des Mahorais… », cette petite phrase du vice-premier ministre malgache, Hajo Andrianainarivelo que nous reprenions le 29 janvier dans l’article «Les trois vertus de la visite du ministre malgache», si elle a séduit l’assemblée mahoraise à laquelle elle était destinée, n’a pas été du goût du gouvernement comorien.

Celui-ci a tapé du poing sur la table et s’en est pris à Hajo Andrianainarivelo. Le Ministre des Relations extérieures des Comores, Mohamed Bakri Ben Abdoulfatah Charif, a convoqué le consul malgache aux Comores, contraint de présenter des excuses. Il aurait promis «qu’il fournirait de plus amples explications très prochainement», assure la presse comorienne.

Le diplomate aurait partagé l’indignation du Gouvernement comorien et s’est dit, lui-même, étonné du comportement du Vice-Premier Ministre.

Malango-actualite

 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*