Indemnisation des victimes des dernières intempéries

Les violentes pluies et autres vents du début du mois ont causé des dégâts très notables. En effet, 84 familles ont été touchées directement, 213 enfants ont vu leurs écoles êtres impactées et 17 agriculteurs ont constaté que les vents ont ravagé leurs plantations. Selon le cosep, ce sont les villes de Mitsudjé, Bangoi et Mdjoiyézi les plus touchées en l’occurrence la région du Hambou. Pour ne rien arranger à la situation, les experts annoncent que la saison des pluies ne fait que commencer. Pour le gouvernement, il faudrait dégager la somme de 113 millions de nos  francs. Les victimes déplorent des dégâts dans le domaine de l’éducation, la santé, la sécurité alimentaire entre autres. Les automobilistes eux déplorent la dégradation des routes qui ont été victimes non seulement des pluies torrentielles, mais également des débordements des rivières. Le cosep sensibilise également sur les éventuelles épidémies qui pourraient être engendrées par cette situation à commencer par la diarrhée.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*