En ce moment

« Je ne suis pas juriste comme Fahmi. Ce que je sais, Azali partira en 2021. Qu’il sache que nous partirons tous », Fouad Mhadji

L’ancien vice-président de Moheli Fouad Mhadji sort de son silence. Après des longues mois sans s’exprimer, il vient de lâcher une bombe. Il exhorte Azali Assoumani et son équipe de ne pas ramener le pays en situation chaotique :  » Qu’il pleut ou qu’il neige, Azali partira en 2021. Si Fahmi Said Ibrahim dit que cela n’est pas possible, moi je ne suis pas juriste.

Je sais qu’ Azali Assoumani ne peut pas aller au-delà de 2021 conformément à la constitution de 2001. En ce qui concerne le président Sambi, qu’ Azali sache que nous sommes tous de passe dans ce monde. E mfa leo tside mfa mawudu « 

6 commentaires sur « Je ne suis pas juriste comme Fahmi. Ce que je sais, Azali partira en 2021. Qu’il sache que nous partirons tous », Fouad Mhadji

  1. La solution efficace pour mettre en terme la folie d’azali et ses voyous c’est soit un coup d’état militaire où il sera capturé et lynché par le peuple , come le cas de KADAFI , soit par un coup d’empoisonnement . On aura beau à crier de partout dans le monde de la folie de ce mort vivant azali , mais il restera toujours indifférent à nos cris d’alarme .

    • Tout simplement parce qu’il n’a pas le choix….soit il lâche le pouvoir et il sera emprisonné ho magobani est pour lui mieux vaut mourir,…donc la solution est rester à Beit-Salam qu’à ce que la mort parle…

  2. Force à vous ancien vice-président de l’Union des Comores.Nous sommes du même avis.Nous ne devons pas privilégier la prise de pouvoir par la destruction manifeste et volontaire des institutions constitutionnelles.

    Certains élus devront répondre de leurs actes de trahison devant une justice digne de son nom.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*