« Je vous exprime ici, au nom de la communauté comorienne de France, notre indignation »

Lettre ouverte à Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République Française.
Monsieur le Président de la République,
La communauté comorienne tout comme l’ensemble des français  a été surprise par les propos que vous avez tenu le 1er juin 2017, plaisantant sur un drame humain en plein océan indien dont les « kwasa-kwasa » sont hélas le symbole. Qualifiés de « blagues douteuses » par de nombreux médias, ces propos ont choqué tout esprit attaché aux droits de l’homme ; des propos aussi contraires à la morale humaine parce qu’ils offensent la mémoire de ceux qui reposent dans ce qui est aujourd’hui devenu le grand cimetière marin du monde. N’y aurait –il pas eu, Monsieur le Président, meilleure manière en ce début de mandat de rendre hommage à ces victimes du visa Balladur imposé aux Comoriens depuis 1993 ?
Monsieur le Président,
Je vous exprime ici, au nom de l’ensemble de la communauté comorienne de France, notre indignation et stupéfaction. Notre émoi est tel que votre déclaration n’honore nul être au monde, moins encore Nous, les ressortissants franco-comoriens résidant en France et aux Comores, qui avons pris une part plus qu’active dans votre élection à la présidence de la République.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Monsieur le Président,
Pacifique et tolérant, le peuple comorien demeure fier de son pays, de son histoire, de sa culture et ne demande qu’à être respecté. Profondément attachée au respect de l’être humain et à l’amitié entre les peuples, notre communauté veut croire au nouvel espoir que votre élection a fait naître. Aussi, nous en appelons à votre sens de la dignité en donnant des éclaircissements sur vos propos de sorte à panser la blessure ressentie. Pour autant, nous rappelons que le drame humanitaire auquel vos propos font allusion relève bien de sujets sensibles qui doivent être traités avec beaucoup plus de sérénité et responsabilité.
Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma haute considération.
Monsieur Mohamed SAID MOUIGNI

Président de la Diaspora Comorienne en France

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*