Jioi 2023: Les Comores lancent la machine de la candidature

Pour la première fois, les Comores semblent afficher une volonté ferme de préparer leur dossier de candidature. L’intention émise par le Cosic, lors de la dernière réunion du Cij les 19 et 20 février derniers à Maurice, d’abriter cette onzième édition, a fait réagir la délégation de Mayotte à la réunion. Cependant, l’île comorienne sous occupation française ne dispose pas de la légalité qui lui permette d’organiser des jeux des îles.

D’ailleurs, Mayotte participera aux Jioi 2019 à Maurice sous le même statut qu’aux précédentes éditions. « La jeunesse mahoraise prendra part aux jeux mauriciens sous les couleurs des Jioi, et avec l’hymne des jeux »,devait préciser à ce propos, hier à Al-watwan, Hassane Mohamed Aboudou, qui avait pris part à la récente réunion du Cij. Les Comores doivent énumérer les installations sportives existantes.

Pour l’heure, les Comores disposent de trois stades de football aux normes internationales, le gymnase de Misiri et la piste d’athlétisme du stade de Maluzini qui sera disponible à partir de mai 2019 sans compter les projets du Cosic sur les infrastructures dont celui, en bon et due forme, du Cio pour la construction du gymnase.

La machine semble bien lancée sur la route de « Comores 2023 ».

Eliedjouma

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*