Juwa fait le plein

wpid-screenshot_2016-02-19-21-20-26-1.png

La mobilisation est loin de faiblir pour les candidats du parti Juwa. Plus de 10 000 partisans et sympathisants ont assisté hier, au stade Ajao, à l’avant dernier meeting de ce parti de l’ancien chef de l’Etat, Ahmed Abdallah Mohamed Sambi.

image

Le Juwa a réuni plusieurs milliers de personnes hier au stade Ajao, qui brillait sous les couleurs du parti : le jaune et le vert. Plus de 10 000 personnes selon les organisateurs, ont fait le déplacement vers ce lieu devenu en cette période électorale, une sorte d’arène où les protagonistes mesurent leur rapport de force.

« Votre présence en masse cet après-midi sonne comme un message fort. Soyez sûrs qu’il est parvenu aux destinataires », a dit le président d’honneur du parti Juwa, Ahmed Abdallah Mohamed Sambi.

L’ancien raïs a insisté sur les enjeux de ces élections qui ne sont pas des moindres, a-t-il dit, parce qu’elles fixent le sort de celui qui aura la charge de conduire le destinée du pays pendant cinq ans.

« La présidence est une arme à double tranchante, indique-t-il. Elle peut être bénéfique pour le pays comme elle peut lui être fatale si elle tombe entre de mauvaises mains ».

Le leader politico-religieux appelle ses partisans à transformer ce soutien de masse en victoire dans les urnes le dimanche prochain pour les candidats du parti, aux élections présidentielles et des gouverneurs des îles.

Dans son intervention, le candidat Fahmi Said Ibrahim a promis de créer un ministère chargé du patrimoine de l’Etat. Pour la réforme de la justice, l’avocat et homme politique de la place espère détacher les affaires du cabinet du chef de l’Etat.

« Le temps est venu pour un changement radical. Le temps est venu pour ouvrir une nouvelle page de Comores radieux », a déclaré Ahmed Said Abdallah Salim, candidat aux élections du gouverneur de l’île de Ngazidja.

M.M / Hzkpresse

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*