En ce moment

Kiki et AbdoulFatah ne s’attendent plus

La fin de la relation politique du ministre en charge des institutions et le directeur en charge de l’organisation du Hadj issus de la même formation politique  » Orange  » a touché à sa fin. Chacun d’eux présente sa propre liste pour les prochaines élections municipales de la capitale des Comores, Moroni.

La raison serait que Kiki voudrait représenter la même équipe qui dirige la mairie de Moroni pendant que l’ancien député de Moroni Sud ne le souhaitait pas. Il ne pourrait pas représenter encore des gens qui gèrent une mairie comme une boutique familiale, selon ses proches.

1 commentaire sur Kiki et AbdoulFatah ne s’attendent plus

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*