En ce moment

la BCC se fixe l’objectif de mettre en place de nouveaux instruments de politique monétaire pour l’inclusion financière, selon son patron

En tant qu’autorité monétaire, la BCC se fixe comme objectif de mettre en place de nouveaux instruments de politique monétaire allant dans le sens d’une inclusion financière, où la quasi-totalité de la population ait accès aux services des institutions financières et bancaires. A travers de nouvelles mesures de politique monétaire, les objectifs visés par la BCC sont :

  • La mobilisation de plus d’épargne à l’intérieur comme à l’extérieur des Comores, notamment de l’épargne de moyen à long terme, en faveur des établissements bancaires.
  • L’augmentation de l’accès au crédit à plus d’entreprises, notamment celles porteuses dans les secteurs productifs à forte valeur ajoutée.

Pour parvenir à ces deux objectifs, la BCC doit se moderniser, en adoptant les bonnes pratiques mondiales qui favorisent en même temps la stabilité financière et la croissance économique.

Parmi les grands chantiers en cours au sein de la BCC, on note :

  • La modernisation du système national de paiement ;
  • La révision de certains textes réglementaires ;
  • La modernisation de la caisse avec le passage à l’automatisation du tri des billets de Banque et l’arrivée d’un broyeur pour la destruction des billets non valides ;
  • La modernisation du cadre opérationnel de la politique monétaire ;
  • L’intégration de la Finance islamique.

Docteur Younoussa Imani
Gouverneur de la Banque Centrale des Comores, Mohamed Abdoulbastoi sur Facebook

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*