La CENI des Comores a procédé à une prière à la mémoire du regretté collègue Ali Mohamed

Le matin du samedi 18 novembre au domicile de la famille du regretté Ali Mohamed, sis en face de l’hôtel Istandra, les membres de la Ceni ont organisé une prière funèbre à la mémoire de leur défunt collègue Commissaire.

C’était un moment plein de louange et d’émotion, en présence de plusieurs personnalités telles que le président de la Cour Suprême, le grand Mufti, le grand Cadi et plusieurs autorités et cadres nationaux.  
Après le coran psalmodié par le petit fils de 9 ans du défunt, la sourate Yassine,  le Commissaire Latuf Abdou a introduit l’objet de la  cérémonie funèbre qui n’est autre que la prière pour un collègue qui le mérite. Au nom de la famille son gendre Chabane Mouadhine a loué les qualités d’un père et Grand père formidable, qui a su montrer ses preuves auprès de sa famille et  dans son implication dans plusieurs œuvres sociales. 

Le Docteur Djaza très ému, a regretté  la perte d’un membre dévoué  et conciliant. Il a fini par ces termes:  » juger les gens  par les faits et non par ce qu’on imagine, car Dieu et le seul bon juge. » Le Secrétaire Général du ministère de l’intérieur en charge des élections a présenté les condoléances au nom du ministre et ainsi au nom du Gouvernement de l’Union des Comores. Il a appelé à plus d’implication aux autres membres à l’instar du défunt.  Viendra le moment solennel, où le président de la Ceni, au nom de ses paires remet en signe de reconnaissance à Nassur, fils du regretté l’étendard de la Ceni pendant que  Said Mze Dafine lisait le certificat d’authentification pour ce symbole de l’institution.

CENI

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*