La commune de Moimbassa a célébré la journée mondiale de l’alimentation

Le mardi dernier la commune de Moimbassa a réuni les autorités de Mwali pour célébrer la journée mondiale de l’alimentation. Une journée  ténue le 16 octobre de chaque année, mais  Hazali Dokora, le maire, sous les propres moyens de sa commune a jugé utile de prendre de l’avance.

image

L’année 2015 qui marque le 70 ème anniversaire de l’organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), est saisit par  Moimbassa , la première commune   productrice des produits maraichères dans l’île  surtout l’oignon. Bien que dans une semaine (le 27 octobre), selon Faissoil Mhadji point focal du projet d’intensification et de valorisation des produits agricoles, cette journée sera officiellement célébrée à Mwali, Hazali Dokora et son équipe de la mairie ont jugé utile de célébrer de leur coté cette journée.

C’est à Mbatsé, où les autorités de l’ile, les maires de autres communes, les  préfets, les techniciens de l’agriculture et les notables étaient invité à prendre part à cette journée commémorative. « Cette journée commémore également l’engagement pris à Rome en 1996 par les dirigeants du monde, visant à éradiquer la faim, la malnutrition   et la pauvreté dans la planète » a rappelé un jeune du village.

« Il est temps alors, en tant que comoriens, d’agir et de travailler ensemble, afin de faire reculer la faim, la malnutrition et la pauvreté qui ne cesse de s’élargir » a –t-il ajouté. L’organisation de cette journée à Mbatsé illustre, selon les intervenants, la bonne volonté des responsables locaux de Moimbassa de vouloir développer le secteur agricole de la région qui génère non seulement des offres d’emploi à plus de 4500 de leurs agriculteurs, mais aussi c’est un secteur clef de la création des activités génératrices de revenus.

La commune souhaite créer une concurrence de production entre les agriculteurs. A la fin de la cérémonie, des dons d’intrants agricoles de tout genre ont été octroyé aux agriculteurs qui ont pu exploiter plus de surface.

Mouayad Salim / LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*