La confiance et la reconnaissance ne s’achètent pas!

Screenshot_2016-01-31-16-51-19-1

On ne devient pas Bimbinien que par la reconnaissance de cette population si bien organisée, bâti par des hommes dignes qui ont toujours défendu des valeurs. Être sur les traces de ces valeurs, c’est être bimbinien. MOHAMED AFFANE, DHOIHARI TOILIHA, ANISSI CHAMSIDINE ont compris le message des bimbiniens: « nous n’avons pas besoin de vous »! un gifle au milieu d’un public composé des différentes délégations priées de venir sauver l’honneur en se substituant à la volonté du rejet des bimbiniens. Dans son discours, M. Anfane l’a, malheureusement, mal caché. Il justifie être de Bimbini par la naissance d’un père de Bimbini, par l’Education, par le mariage, par sa maison. Rien de tout ça ne fait pas de lui un Bimbinien.Screenshot_2016-01-31-16-51-19-1 Il a tout fait par contre pour barrer la route à tout autre bimbinien d’accéder à un poste supérieur, il a tout mis en oeuvre, comme il sait le faire, pour semer le discorde entre Sounhadj et Anissi, Dhounou et Anissi ect… Que n’a t-il pas fait pour rayer Bimbini de l’administration ANISSI? Les exemples sont légion: la volonté de nuire à Tachrifa, Bachirou… Personnellement, je persiste et je signe que cet individu est animé de mauvaise foi et n’a rien de Bimbini. C’est la négation de la dignité, du respect de la chose publique. La sanction du samedi 30 Janvier est une logique de l’histoire, le résultat de la politique de corruption, du tout pour moi. « Mlawéké Oufawéké »! Mes remerciements à la population consciente de Bimbini, la jeunesse en particulier. Le chaos est fixé au 21 Février. Amine! BEN ALI

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*