« La cour constitutionnelle prouvera son vrai visage de l’institution la plus corrompue… »

L’opinion politique comorienne se prépare à confronter le pire dans les jours qui viennent. La haute cour rendra sa décision sur la désignation des conseillers élus à Anjouan pour représenter l’île à l’Assemblée de l’Union.
Tout le monde sait qu’une crise aiguë secoue l’institution parlementaire dirigé par Dr Abdou Ousseine. Le vote controversé des trois conseillers de l’Updc à Anjouan a asphyxié le fonctionnement de l’institution parlementaire.

La cour constitutionnelle va prouver son vrai visage de l’institution la plus corrompue de l’histoire de la république après les accusations du conseiller Antoy Abdou ? ou prouvera le contraire.

La situation est électronique, très tendue déjà à Anjouan qui voit son autonomie bafoué. La cour constitutionnelle risque de mettre le pays dans le chaos et le désordre totale.
Zakaria Saindou, Conseiller municipal à  Nioumakele

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*