La forfaiture, ce train d’enfer…

Opinion: Donc ça, ce n’est pas prendre les comoriens pour des jambons? Pour organiser deux élections, pour le president et pour les gouverneurs, ils nous ont expliqué qu’ils n’avaient guère besoin d’ordonnance puisqu’on pouvait utiliser les textes electoraux d’avant. On leur a expliqué que ce n’est pas possible parce qu’ils ne sont pas adaptés aux nouvelles modalités et que des lois organiques (deux au moins) sont nécessaires également pour le juge électoral. Ils nous ont ri au nez pour avancer dans la forfaiture.

Aujourd’hui, pour des élections, ils convoquent une session parlementaire extraordinaire. Objectif, adopter une loi d’habilitation pour leur permettre de prendre des ordonnances afin de faire ce qu’ils avaient pourtant dit être inutile hier. L’on va encore dépêché des juristes du palais pour se déjuger à quelques mois d’intervalle. Chers collègues, je compatis d’avance pour la besogne. Devoir soutenir ce que vous avez contesté jadis. Puis, lorsqu’un couac se profilera à l’Assemblée, d’un coup rechanger de discours et dire que cette ordonnance n’est finalement plus nécessaire.

Ayez pitié de la légalité constitutionnelle de la République.

Vraiment…

P.S : Quitte à convoquer le parlement, faites adopter la loi de finance wakapvapvo…

Rafsandjani Mohamed, juriste.

2 commentaires sur La forfaiture, ce train d’enfer…

  1. Un république des bandits , on aura tout vu , tu as beau tout dire de bien pour le droit mais le mort vivant et ses comiques ont les oreilles bouchées . Du coup je me demande si le peuple est ce vraiment le peuple comorien n’est pas complice de croiser les doigts et laisser ce malade mentale détruire leur pays ? Pour quoi y’a t-il pas un courageux patriotepour finir avec lui , Gandi le père de la nation hindou a apporté la liberté au peuple hindi et pour le remercier , il a été assassiné , alors aujourdhui pour quoi un misérable d’azali qui apporte le malheur au jour le jour au Comores et il continue à toujours respirer . Peuple comorien c’est la patrie ou la mort , personne d’autre ne viendra faire le travail à votre place , personne ne viendra éliminer ce mort vivant d’azali à votre place .

  2. Mon Dieu, pourquoi azali et ses sbires se permettent en permanence de prendre tout un peuple en otage et l’assimiler à des cons tout le temps par des élections et les pauvres se précipitent comme des moutons à aller voter pour valider ce qui a été déjà préfabriqué….Pourquoi alors ne pas refuser des urnes d’enter dans nos villages?…..Ah, nous les comoriens….c’est du jamais vu sur notre planète sur le ciel d’autres nations…

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*