La journée mondiale de l’alimentation célébrée à Sambakuni

La Journée mondiale de l’alimentation a été célébrée hier, avec un jour de retard, à Sambakuni ya Itsandra, au centre de Ngazidja, par le commissariat à la Production de Ngazidja, en présence du gouverneur de l’île, des membres du gouvernement et plusieurs autres personnalités du pays, dont le secrétaire général du gouvernement et le directeur de cabinet de la présidence de la République.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Cette trente-deuxième journée est célébrée mondialement sous le thème “les coopératives agricoles nourrissent le monde“, choisi naturellement par la Fao. Donnant les choix de la localité pour abriter la cérémonie insulaire de la journée, le commissaire à la Production a déclaré que “nous avons décidé de célébrer à Sambakuni pour des raisons économiques. Parce que Sambakuni est un village qui participe énormément au développement de l’agriculture“.

Le commissaire Mohamed M’madi Ahamada a, en outre, souligné que “ce thème retenu cette année, montre l’importance et le rôle important que joue les coopératives dans le domaine agricole “. Le plus grand souci des agriculteurs demeure l’ouverture de routes pour accéder aux zones agricoles. Le désenclavement des zones agricoles est indispensable pour le transfert des produits agricoles des zones agricoles vers les villes ou les marchés. A cet effet, le gouverneur Mouigni Baraka a souligné que l’agriculture nécessite de grands moyens et beaucoup d’efforts et que, à ce propos, des négociations avaient été entamées avec la République populaire de Chine.

Le ministre Hamada Abdallah, intervenant au nom du gouvernement, a salué l’engagement “conjugué“ du président Ikililou Dhoinine et du gouverneur Mouigni Baraka pour appuyer et accompagner les agriculteurs. Le président de la Fédération nationale des agriculteurs comoriens-Femmes agricultrices (Fnac-fa), Mohamed Soilihi alias Momo, a rappelé que le projet de création d’une chambre d’agriculture est dans la bonne voie et que, selon lui, c’est le “seul moyen d’organiser les agriculteurs comoriens et de faciliter leur émancipation“.

Dans le monde près 870 millions des personnes sont encore sous-alimentés, soit 12,5% de la population mondiale.

Ahamada Andhumati

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*