La loi des finances pour l’exercice 2018 adoptée à l’assemblée nationale

L’Assemblée Nationale de l’Union a adopté lundi dernier la loi des finances 2018. Les recettes publiques internes sont estimées à 66, 632 milliards de francs comoriens.
La loi des finances 2018 a été adoptée lundi dernier par les députés de la Nation. Un budget élaboré dans un contexte économique national plus porteur et prometteur. Le budget 2018 s’inscrit dans les orientations du gouvernement comorien visant à renforcer les bases d’un développement fiable et équilibré et à soutenir l’activité économique dans le cadre de la lutte contre la précarité. Le ministre des finances et du budget a présenté aux députés un budget prévisionnel dont les recettes globales sont arrêtées à 100,372 milliards FC, soit 17,21% du Pib.
Les recettes totales intérieures sont estimées à 66,633 milliards FC, soit 11,42% du PIB contre 64,360 milliards FC en 2017. Un accroissement de 2,272 milliards FC pour 2018, ce qui équivaut à 0,32% du PIB. Une augmentation due à l’accroissement des recettes. Les recettes externes sont elles, estimées à 33,739 milliards FC soit 5,63 % du PIB.
 La loi des finances pour l’exercice 2018 s’articule autour des axes prioritaires que sont  le renforcement de la mobilisation des ressources intérieures, la budgétisation de la redevance administrative unique, l’introduction d’une taxe sur les boissons sucrées pour financer les maladies chroniques non transmissibles, la sécurisation des recettes publiques issues des diverses régies publiques.
A cela se rajoute le renforcement de la stratégie de gestion des finances publiques par la mise en place d’un comité de pilotage et de suivi de la gestion budgétaire, la poursuite des réformes de la stratégie de gestion des finances publiques, l’amélioration des conditions de travail des administrations, le maintien de l’appui financier et technique à la Ma-mwé et la reprise du projet de la centrale électrique au fuel lourd.
 La croissance économique en 2018 est estimée à 3,3% avec une loi des finances qui s’inscrit dans un contexte  caractérisé par le lancement de grands chantiers des projets du gouvernement et une redynamisation du secteur privé. Ces initiatives sont réunies autour d’une vision commune de développement visant une croissance accélérée et inclusive à moyen terme.
 Le ministre des finances a dans son exposé de motif devant les parlementaires, montré qu’à travers la loi des finances 2018, l’assainissement des finances publiques s’opérera dans un contexte ferme. A travers ce budget ambitieux, le gouvernement s’engage à poursuivre un programme de stabilité macroéconomique, à mettre en œuvre le programme de lutte contre la corruption et à renforcer la bonne gouvernance, l’efficacité et l’accessibilité d’une justice applicable à tous.

Gouvernement.km

1 commentaire sur La loi des finances pour l’exercice 2018 adoptée à l’assemblée nationale

  1. si les recettes globales (100,37 milliards) représentent 17% du PIB comorien, cela renvoie à un PIB de 583 milliard (!!!!), d’ou sortez vous ce chiffre? précisez la source de votre PIB ou bien, refaites vos calculs…..

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*