« La paix est plus importante que la croyance… » selon Mohamed Bajrafil

Bajrafil, hier soir à Mitsoudjé lors d’une conférence-débat sur le thème « cohésion sociale », et à laquelle a pris part le chef de l’État.

La paix est plus importante que la croyance…
Encore faut-il que l’homme réalise que les conflits sont le corollaire de ses paroles. La paix n’a pas de prix. La paix n’a pas de prix. La paix n’a pas de prix.

Il n’y a plus dangereux que les conflits interconfessionnels. Qu’on veille à ce qu’on n’atteigne pas ce stade.  Sans coup de force, sans stigmatiser les gens, trouvons la solution idoine (de consolidation de la paix).

Toufeyli Maecha

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*