En ce moment

La tête de Mgomri à Comores Télécom a coûté 3 millions d’euros

3M€, c’est le prix qu’a coûté la tête de Mgomri à Comores Télécom.

Un patron influent au niveau international et qui défend les intérêts du concurrent de Comores Télécom n’a pas lésiné sur les moyens pour faire tomber la tête de l’unique personne « à même de tenir tête à Azali » quand il s’agit de défendre les intérêts de Comores Télécom. Ils ne sont pas nombreux ces gars qui ont des couilles comme diraient les vulgaires. Pour réussir ses desseins, le grand patron devait avoir plusieurs fils d’Ariane: du ministère des télécommunications, en passant par les Finances, le cabinet du chef de l’Etat et l’équipe juridique de Beit-Salam.

À lire aussi👉http://www.comores-infos.net/et-rebelote-tous-les-derniers-decrets-dazali-comportent-une-erreur-monumentale/

Mgomri est relevé de ses fonctions un 15 janvier 2018. Son décret est et restera unique en son genre. Jamais Azali Assoumani n’avait daigné verser les motifs de ses décisions dans ses actes officiels. Et pourtant…Et pourtant le décret N.18-005/PR n’a laissé aucun mystère. L’opinion cette fois avait le droit de tout savoir. Pas besoin de passer des coups de fils ici et là pour tenter de dénicher le pourquoi du limogeage comme il est de coutume. « Tellement Azali est furax contre Mgomri », « c’est fini, Mgomri va droit en prison »…s’adonnaient à ces commentaires les observateurs. À raison, sans doute.

Ce catapultage n’est pas le fruit du hasard, vous l’aurez compris à peine. Mgomri est reproché de s’être « attribué les pouvoirs de créer une société d’Etat à l’insu des autorités habilitées ». Il faut être né de la dernière pluie pour croire que Mgomri s’aventurerait a créer Huri Money, un mobile banking, sans que le ministère des finances ne soit impliqué. Justement, dans ce mystère le jeu de dupe est bien connu. Quand il s’agit d’un sale coup le ministre des finances possède cette manie d’éviter de se souiller, ou se mouiller directement. Ce sont les collaborateurs qui font le sale boulot. Exemple ? Lors de la signature entre Comores Telecom et Zeus Telecom, La Gazette des Comores a révélé que c’était un conseiller du ministre qui a mis « la pression » au directeur de Comores Telecom (Archimède) pour signer ce contrat pour vendre une Terminaison d’Appel à Zeus au modique prix de 0,30€/minute au lieu de 0,34€. Un contrat qui causera une hémorragie financière à l’opérateur national. En révélant cette information La Gazette s’est vue poursuivre en justice. Le quotidien est dans le collimateur pour avoir cité le nom du fameux conseiller.

Le même modus operandi s’était invité dans l’affaire Huri Money de Mgomri avec ce coup prémédité de précipiter sa chute pour satisfaire les désidératas du big boss (le patron international qui a débloqué les 3M€ pour avoir sa tête). Le DG de Comores Telecom à l’époque était persuadé qu’il traitait avec les Finances alors qu’en parallèle, ceux qu’il croit être collaborateurs lui jettent de l’huile dans son chemin tandis que d’autres s’impatientent à allumer le feu pour en finir avec lui. Un guet-apens sur lequel Mgomri tombera de tout son poids. Impossible de se relever après le décret à charge qui l’a limogé. Il n’avait que ses yeux pour pleurer. Les miettes des 3M€ n’ont pas bénéficié à tous les comploteurs. D’autres sont écartés à la dernières minute. Courroucés, ils sont partis vendre la mèche au chef de l’Etat. Le mal est fait. Mgomri ne peut plus retourner à Comores Telecom où il est remplacé par une marionnette au nom d’Archimede. Sa nomination aux hydrocarbures pour aller sauver une société mise à terre par Chatur a surpris ses ennemis intimes qui croyaient l’avoir mis définitivement hors d’état de « nuire ».

1 commentaire sur La tête de Mgomri à Comores Télécom a coûté 3 millions d’euros

  1. Bandes de voyous tous , Dieu seul vous réserve le chatimat douleurs pour vos vies sur terre et à l’audelà. Vous depouillez le peuple comorien , mas c’est Dieu dans sa justice qui vous depouillera en infligeant avec des AVC pour comencer inchallah.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*