La vanille reprend de la couleur

Heureuse coïncidence ou non, l’arrivée d’Azali Assoumani au pouvoir redonne une vie à la vanille Comorienne. Lors de la journée nationale dédiée à la filière vanille, le Président Azali a exhorté les jeunes à s’intéresser davantage au secteur. Les mesures ont été prises en effet pour rendre plus attractive la production de la vanille. Le kilogramme de vanille verte coûtera au minimum 20.000 francs Comoriens et la vanille séchée coûtera encore plus.

Un office national chargé de veiller à la production, à la vente, à l’achat et à la préparation de la vanille a vu le jour. Cet organe aura comme principale mission de  protéger les intérêts des agriculteurs du secteur vanille en exigeant des reçus, des licences et des identifications à tous les acteurs du secteur. Toutes ces mesures vont permettre de lutter considérablement contre les ventes clandestines, les vols et les impostures.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*