La victoire de l’opposition contre Azali est certaine

Opinion libre: La Communauté Internationale, par le biais de l’Union Européenne dit respecter la souverainté des Comores mais ne peut accepter une élection référendaire sans un large consensus; sutout, précise t-il, et surtout s’il est question d’un référendum constitutionnel.
Pour ceux qui comprennent le sens d’un Etat membre du système des Nations Unies, la non reconnaissance d’un référendum par la Communauté Internationale reste un non événement. AZALI pleurera les larmes de sa vie, car selon son propre symbole lors des assises, je suis persuadé que sa femme fera une fausse couche de son bébé qu’ils avaient déjà choisi le nom: EMERGENCE.

Libre à lui de continuer sa répression sauvage contre le peuple; ses emprisonnements arbitraires contre ceux qui pensent autrement que lui, la dilapidation des biens communs pour manipuler l’opinion.
Les écarts de langage de KIKI, l’ignorance aigue de MOUSTADROINE et la bassesse de personnalité d’ANISSI CHAMSIDINE participent à la chute du Colonel lâché par les comoriens, averti par la Communauté Internationale.
A 72 Heures du début de la campagne du référendum du CRC, je défie AZALI de pouvoir tenir tête à la majorité écrasante des comoriens de l’archipel et à la Communauté Internationale qui compris les manoeuvres à la Nkourounziza de l’ancien putchiste .de 1999. Il n’y aura pas de référendum le 30 Juillet, que les armes pleuvent ou gèlent.
Ses tentatives de déstabiliser les acteurs de la lutte pour les libertés et le respect des institutions ne font que les renforcer. L’arrestation et les jugements expéditifs des BARWANE, RAZIDA, WADAANE, MOUSTOIFA CHEICK, l’assignation arbitraire à résidence de MOHAMED SAMBI et l’arrestation de MHOUMADI SIDI contribuent de manière irréversible à sa brutale chute.
Celui qui règne par les armes périra par les armes! Amine.

BEN ALI.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*