L’agence Maria Galanta ne respecte pas la note circulaire du Ministre d’Etat

Le 27 juin 2016, le Ministère de la justice a sorti, conformément à la loi comorienne, une note circulaire permettant de contrôler les entrées aux frontières comme dans n’importe quel autre pays. 

Mais d’après nos informations, certains voyageurs en provenance de Mayotte et empruntant les bateaux de l’agence Maria Galanta ne sont pas soumis à cette obligation. Ainsi, depuis la sortie de cette note, plus de 1500 personnes ont voyagé par voie maritime en enfreignant la note du Ministre, avec la complicité de la police aux frontières anjouanaise.


UNION DES COMORES 

Unité-Solidarité-Développement
Ministère d’Etat, Garde des Sceaux, Ministère de la 

Justice, des Affaires Islamiques, des 

Administrations Publiques et Des droits Humains

Le Ministre d’Etat,

Moroni, le 27/06/2016

N°16- 094 / MEGSMJAIAPDH/CAB

Note circulaire

Objet : Présentation d’une pièce d’identité avant la délivrance d’un billet de voyage

Mesdames, Messieurs,

Il est demandé aux agences opérant dans le cadre de transport maritime d’exiger la présentation d’une pièce d’identité valable du voyageur, ainsi qu’une copie de la pièce, avant la délivrance d’un billet de voyage.

La copie de la pièce d’identité doit être conservée, pour toutes fins utiles, par l’agence émettrice du billet jusqu’à une période d’au moins (6) mois.

Les services de contrôle des frontières et les agences de transport maritimes sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’application stricte de cette note.

Signée par Fahmi SAID IBRAHIM

2 commentaires sur L’agence Maria Galanta ne respecte pas la note circulaire du Ministre d’Etat

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*