L’ANACM a perdu l’un de ses meilleurs serviteurs

 

Ali

Ali Abdou Mohamed nous a quittés lundi dernier et son enterrement a eu lieu le lendemain, hier mardi, dans sa ville natale de Koimbani au centre de la Grande-Comores, à environ 25 kilomètres de Moroni, la capitale.

Avec sa disparition, c’est particulièrement le monde de l’aéronautique qui vient de perdre l’un de ses éminents techniciens, l’un de ses meilleurs serviteurs. Ali Abdou, ancien directeur technique des transports aériens à l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologue (ANACM), poste qui fut sa dernière fonction au sein de l’Agence, est décédé lundi après-midi à l’hôpital El-Maarouf à l’âge de 61 ans.

Admis à la retraite depuis quelques mois, l’homme modeste et infatigable a travaillé durant plus de 40 ans dans le secteur de l’aéronautique. Mohamed Chahir, qui a conduit une délégation du ministère des transports et des institutions travaillant dans le secteur de l’aéronautique et de l’aviation civile, a salué l’intégrité et le professionnalisme du disparu.

« Nous avons tous beaucoup appris de lui. Il est un modèle pour nous tous », a notamment dit M. Chahir qui a ajouté devant des centaines de personnes venues lui rendre un dernier hommage : « Aujourd’hui, nous pleurons la mort d’un ami, d’un collègue et d’un professionnel irremplaçable ».

Laissant derrière lui quatre 4 enfants, Ali Abdou avait été désigné en premier lieu pour diriger la commission d’enquête après le crash de l’A310 de la compagnie Yemenia en juin 2009 avant d’être mis à la retraite anticipée.

Ayant rendu public un rapport préliminaire des enquêteurs qui mettait en cause les pilotes de la compagnie yéménite alors que ces derniers faisaient pression sur le gouvernement pour qu’il ne soit pas divulgué, le technicien Ali Abdou n’a pas tenu rigueur à ses tombeurs, préférant continuer à travailler comme si de rien n’était. Deux ans plus tard, le rapport final lui donna raison en aboutissant à la même conclusion.

Après le crash d’un appareil d’une petite compagnie locale, Inter Iles, Ali Abdou a été également nommé à la tête de la commission d’enquête.

 

 

A.A.Hamdi

La Gazette des Comores

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*